You are here

“This girl can”, la nouvelle campagne accrocheuse de Sport England

sport_england_logo_blue_cmyk.jpg

“This girl can”, la nouvelle campagne accrocheuse de Sport England

« I kick balls, deal with it », « Hot and not bothered », « I jiggle therefore I am » sont quelques-uns des slogans tirés de la dernière campagne de Sport England, intitulée « This girl can » et qui vise à encourager les femmes à pratiquer un sport.

En Angleterre, la différence entre le nombre d’hommes et de femmes prenant part à des activités physiques et sportives de manière régulière est de deux millions (lien en anglais). Face à cette importante différence montrant l’existence d’une disparité entre les genres dans le sport, Sport England a décidé d’agir.

La recherche
Dans une de leurs études, Sport England a interrogé des femmes pour savoir ce qui les retenait de pratiquer une activité sportive. Sans surprise, les résultats ont montré que le coût et le manque de temps jouaient un grand rôle là-dedans. Cependant, l’étude indique aussi que beaucoup de femmes n’osent pas se remettre à la pratique d’une activité physique par manque de confiance en soi. « L’un des thèmes les plus forts est la peur du jugement », explique Jennie Price (en anglais), directrice générale de Sport England, « la peur d’être jugée à cause de sa taille, de ne pas être assez en forme ou pas assez douée revient encore et encore ».

La campagne

Dans le but de sensibiliser sur cette problématique, Sport England a décidé de créer une campagne montrant la réalité de certaines femmes pour encourage d’autres femmes à prendre part à des activités sportives et à être physiquement actives. Aucuns modèles ne sont montrés dans la campagne. A la place, de vraies femmes qui dansent, courent, font du vélo et transpirent sont mises sur le devant de la scène et font passer un message disant que l’apparence et les capacités ne devraient empêcher personne d’avoir un style de vie sain et actif.

Ces filles peuvent
La campagne, qui a récemment été lancée dans toute l’Angleterre, montrent des femmes telles que Kelly, 31 ans, et Victoria, 29 ans. Après avoir eu des enfants, Kelly pensait ne plus avoir l’énergie de faire du sport. Cependant, quand elle s’est forcée à s’y remettre et a commencé à faire des exercices en faisant participer ses enfants, elle a retrouvé sa force. Elle explique : « J’espère vraiment que cela aura un impact positif sur la façon dont mes enfants perçoivent le sport en grandissant ; que pour eux, être actif ne soit pas une corvée, mais simplement quelque chose de naturel ». De son côté, Victoria affirme : « transpirer et devenir rouge montre que votre corps travaille dur et c’est quelque chose dont il faut être fière, et non inquiète ».

Au final, chaque femme devrait être fière d’elle-même et avoir le courage de s’exercer à sa propre manière, pour sa propre santé.

About

Article type

News

Author

Camille Borer

Published

Wednesday, January 21, 2015 - 07:00

Author