You are here

Sport, diplomatie et développement : une conférence de haut vol à Lausanne pour fermer l’édition 2015 de WISE

recap_of_events_1.jpg

Sport, diplomatie et développement : une conférence de haut vol à Lausanne pour fermer l’édition 2015 de WISE

Chargées de clore deux jours de conférence, l’Ambassadrice de la Mission Permanente des Etats-Unis à l’ONU à Genève, Pamela Hamamoto était accompagnée de Honey Thaljieh, directrice de la communication entreprises pour la Fifa et Trina Bolton, chargée du programme américain de sport et diplomatie.

Dans la salle principale du forum WISE (Work in Sports Exhibition), installé les 6 et 7 mai le public attendait de grands invités, longuement applaudis lors de leur arrivée sur scène.

Invitée à inaugurer la session, Madame Hamamoto est d’abord revenue sur son enfance, moment de sa vie où elle a pris conscience de tout ce que le sport pouvait lui apporter : résistance, travail d’équipe, esprit de compétition et discipline. L’influence du sport est inéluctable : 96% des dirigeants ont pratiqué le sport à un moment de leur vie.

Si le sport a un impact inéluctable sur les populations : « meilleures notes, meilleure estime de soi, salaires 14% plus élevés », Madame Hamamoto déplore pourtant l’absence de programmes de sport dédiés aux femmes et aux enfants qui a conduit au lancement du programme « The Future She Deserves » (le futur qu’elle mérite), en février 2015 avec le concourt de la Mission Permanente des Etats-Unis à l’ONU. Le programme se base sur quatre différents piliers : « prévenir et répondre aux violences de genres », « assurer l’accès aux filles et jeunes femmes aux services de santé », « leur donner les moyens d’être autonomes » et « promouvoir leurs qualités de dirigeante ».

Madame Thaljieh a elle aussi une histoire personnelle très liée au monde du sport. Originaire de Palestine, elle a compris l’importance du football lors de la seconde Intifada de 2003, alors que son village se trouvait dévasté par la guerre. C’est par le sport qu’elle a su recréer un espoir et monter la première équipe féminine de football de son pays en dépit des réticences et des a priori, avant d’intégrer le master de la Fifa en 2009.

Madame Bolton, en charge de la coordination du programme de sport et diplomatie du Département d’Etat américain, a souligné le travail des ambassades américaines qu’elle coordonne. Elle a mis en exergue les nombreuses initiatives développées par les Etats-Unis afin de permettre aux femmes d’accéder à l’autonomie par l’intermédiaire « des entreprises, des technologies et du sport ». Ces actions reposent sur le « Title IX », un composant législatif qui a rendu possible l’émancipation des jeunes filles et des femmes au prisme du problème de l’égalité des droits.

About

Article type

News

Author

Lucas Fournier

Published

Tuesday, May 12, 2015 - 23:00

Author