You are here

A vos marques, prêts, innovez!

readysetinnovate.jpg

A vos marques, prêts, innovez!

Les professionnels du domaine S&D font face à divers défis lorsqu’ils mettent en place leurs projets: du peu de ressources de base au manque de matériel spécifique aux projets, ils se battent quotidiennement. De ce fait, des innovations sont utiles pour ces projets et constituent une source d’inspiration pour penser plus loin.

L’une des innovations les plus connues en S&D est la sOccket ball. Il s’agit d’une balle de football qui canalise de l’énergie et qui a été inventée par deux étudiantes de Harvard, Julia Silverman et Jessica O. Matthews. L’énergie kinétique générée par le jeu est emmagasinée et peut alors être utilisée plus tard, pour faire fonctionner une lampe LED par exemple. Il s’agit d’une source d’énergie portable qui peut être particulièrement utile dans des zones défavorisées. La sOccket ball est vendue par une entreprise sociale appelée Uncharted Play, au même titre que d’autres innovations telles que la Pulse : une corde à sauter faite en plastique recyclable et permettant de recharger des batteries.

Les balles One World font aussi partie des inventions futées qui permettent de répondre à certains défis du terrain. Faites pour le football et le cricket, elles sont presque indestructibles et résistent aux conditions de jeu les plus dures. Le projet One World Play est également innovant grâce à son programme «buy one, give one» au travers duquel des centaines d’organisations communautaires peuvent bénéficier de ces balles durables.

Pour continuer avec l’exemple du football mais en laissant de côté les ballons, PITCH-AFRICA, qui utilise un système de récolte de l’eau de pluie pour fournir de l’eau potable où l’eau est rare ou inatteignable, a joint ses efforts à ceux d’ATOPIA Research, une organisation à but non-lucratif spécialisée dans la recherche et la conception de processus de développement. Ensemble, ils s’occupent de projets au Kenya, au Nigeria et au Sénégal.

Les vélos ne sont pas seulement des équipements sportifs, mais également le premier moyen de transport dans beaucoup d’endroits. Plusieurs organisations fabriquent des vélos en bambou, telle que l’initiative de recherche Bamboo Bike Project, qui teste également la faisabilité de l’utilisation de ces vélos en tant que moyen de transport durable en Afrique.

Il est possible de penser que de telles inventions nécessitent qu’une équipe d’ingénieurs hautement qualifiés joigne ses forces à celles de responsables de projets expérimentés. Cependant, dans certains cas, il suffit d’identifier le problème et d’essayer de le résoudre de manière créative. Un simple exemple serait les programmes de développement par le tennis de table qui utilisent les billes qui se trouvent dans les bouteilles de déodorant usagées, afin de combler le manque de balles de ping-pong (comme le fait le centre Sport for Hope à Port-au-Prince, Haïti, où le sport est utilisé comme outil de réhabilitation après le tremblement de terre dévastateur de 2010).

Ces exemples représentent quelques-unes des réponses aux situations délicates auxquelles les professionnels du développement par le sport doivent faire face. A partir de là, à nous de les utiliser ou d’amener des solutions alternatives… en nous laissant être inspirés !

About

Article type

News

Author

Mariann Bardocz-Bencsik

Published

Friday, February 6, 2015 - 07:00

Author