You are here

Vu d’Inde : la stratégie 5+5 pour remodeler le SDP

Copyrights: Pro Sport Development

Vu d’Inde : la stratégie 5+5 pour remodeler le SDP

Le secteur du sport au service du développement a fait preuve d'une grande résilience ces dernières années, mais nous devons agir de manière collaborative, cohérente et consciente pour renforcer le secteur et rendre le sport plus équitable, inclusif et accessible.

Cet article a été soumis dans le cadre de notre appel visant à remodeler l'avenir du Sport et Développement.

J'ai travaillé dans le secteur du sport au service du développement au cours de la dernière décennie et j'ai été témoin des nombreux progrès réalisés par le secteur, en Inde et dans le monde. Je pense que cela a été rendu possible en grande partie grâce aux efforts incroyables de personnes, d'organisations et de communautés travaillant de manière indépendante plutôt que collective, en particulier en Inde.

Le COVID-19 a menacé l'existence même du secteur du sport au service du développement, et j'ai été le témoin direct de ses graves répercussions sur le sport et la société, exacerbant les inégalités existantes, les barrières et les problèmes clés auxquels sont confrontées nos communautés.

Je propose une stratégie 5+5 qui aidera les parties prenantes, en particulier en Inde, à identifier les questions clés qui doivent être abordées afin de renforcer le secteur, ainsi que les stratégies spécifiques qu'elles peuvent adopter afin de provoquer un changement.

Cinq questions clés auxquelles le secteur est confronté 

1. Accroître les connaissances sur le sport à impact social 

Les parties prenantes dans le domaine du sport au service du développement en Inde, y compris le gouvernement, la société civile, le secteur à but non lucratif, le secteur privé et l'industrie du sport, doivent mieux comprendre comment des interventions sportives conçues à dessein peuvent favoriser le changement au sein de la société. En outre, ils doivent reconnaître comment les interventions sportives peuvent être mises à profit pour favoriser les priorités nationales au-delà de l'excellence sportive, y compris les axes clés actuels tels que l'éducation, l'égalité des sexes, l'autonomisation des jeunes et la création de moyens de subsistance.

2. Équilibrer le sport d'élite et le sport de masse

La pandémie de COVID-19 a souligné un contraste saisissant entre les attitudes et les actions des parties prenantes à l'égard des sports de masse et récréatifs, et celles concernant les sports d'élite et professionnels. Compte tenu de la croissance du sport en Inde au cours de la dernière décennie, principalement due au succès de ses athlètes dans les compétitions mondiales, les intérêts commerciaux ont fait que les parties prenantes se sont concentrées sur le renforcement des structures sportives d'élite en Inde, au détriment des sports de masse.

Le sport d'élite a sans aucun doute un rôle crucial à jouer dans le sport au service du développement, mais, en même temps, les sports de masse et récréatifs doivent être enrichis, pour que la croissance du sport en Inde soit durable, équitable et plus percutante à l'avenir.

3. Encourager la participation des filles, des femmes et des personnes transgenres dans le sport

Bien que le sport féminin ait beaucoup évolué en Inde au cours de la dernière décennie, il reste encore beaucoup à faire pour que le sport soit plus inclusif et accessible aux filles, aux femmes et à la communauté transgenre. Il faut offrir aux filles et aux jeunes transgenres davantage d'opportunités et un meilleur accès à la base, afin qu'ils puissent participer et exceller dans le sport et bénéficier de ses avantages en termes de santé, de bien-être et sociaux.

Dans le sport d'élite et professionnel, l'égalité de rémunération pour les athlètes féminines professionnelles et une meilleure représentation des athlètes transgenres et des entraineurs féminins et transgenres doivent être examinées plus sérieusement par les décideurs, afin de renforcer l'écosystème sportif pour les filles, les femmes et les personnes transgenres.

4. Construire une solide gouvernance du sport

La gouvernance des structures sportives en Inde continue de pâtir du politicisme, du népotisme et du manque de professionnalisme, ce qui entraîne un développement lent et inégal du sport dans le pays. Nous devons évoluer vers un système de gouvernance du sport qui valorise les professionnels ayant une expérience dans la gestion du sport, en dirigeant ses affaires de manière transparente et responsable.

En outre, les instances dirigeantes du sport en Inde doivent reconnaître et promouvoir l'impact social que le sport peut avoir sur les personnes et les communautés, et regarder au-delà des seuls résultats professionnels des athlètes.

5. Intégrer la protection dans le sport

Les systèmes sportifs en Inde continuent de faillir quant à la protection des jeunes athlètes, malgré la Loi sur la protection des enfants contre les infractions sexuelles (Protection of Children from Sexual Offences (POCSO) Act) en vigueur depuis 2012. Cela doit devenir une priorité dans l’écosystème sportif indien, depuis le niveau local et récréatif jusqu'au haut-niveau et au sport professionnel.

En outre, la protection dans le sport en Inde doit adopter une approche holistique et ne pas se concentrer uniquement sur les infractions sexuelles. Elle doit assurer la sécurité et le bien-être des athlètes de tous les points de vue. Les systèmes de protection doivent tenir pour responsables celles et ceux qui fournissent, gèrent et gouvernent le sport quant à la mise en place de politiques et de meilleures pratiques reconnues au niveau mondial pour prévenir et traiter efficacement les incidents.

Cinq moyens clés pour influencer le changement 

1. Améliorer l'investissement et le financement durable dans le sport au service du développement

Qu'il s'agisse d'investissements privés, de financements publics ou de dons philanthropiques, le secteur du sport au service du développement a besoin d'un financement contextuellement approprié, axé sur la base, sur le long-terme et fiable, qui améliore l'accès et l'inclusion de diverses personnes dans le sport. De plus, les donateurs et les investisseurs devraient accorder la priorité aux stratégies et aux interventions qui visent à favoriser le changement social par le sport.

2. Eclaircir les dispositions politiques pour le sport au service du développement

Tous les niveaux de gouvernement et les décideurs politiques doivent créer des dispositions politiques efficaces aux niveaux national, étatique et local en Inde, qui tirent parti de l'utilisation du sport pour avoir un impact positif sur le changement social. Par ailleurs, les politiques existantes qui répondent aux principales priorités nationales doivent intégrer le sport comme moyen d'obtenir des résultats positifs.

Plus important encore, ces dispositions politiques qui mettent à profit le sport pour un changement social positif doivent identifier des stratégies de mise en œuvre durables qui impliquent un ensemble diversifié de parties prenantes, afin que les politiques se traduisent par des actions significatives entraînant un changement.

3. Défendre et communiquer sur le rôle du sport dans le développement

En Inde, le sport doit être reconnu comme un droit fondamental et un bien public pour tous. Les principaux décideurs doivent comprendre comment le sport peut être utilisé efficacement et à grande échelle pour améliorer la vie des personnes et des communautés et accélérer les efforts en faveur d'un changement social positif. Les parties prenantes du secteur du sport au service du développement doivent s'unir pour intensifier les efforts de plaidoyer afin de souligner le large et puissant impact que le sport peut avoir sur les résultats du développement.

4. Collaborer et travailler ensemble est essentiel

Il est urgent que les diverses parties prenantes renforcent leurs efforts de collaboration dans l'utilisation du sport comme bien social, afin d'en augmenter la portée et l'impact. L'industrie du sport en Inde continue d'être désorganisée et incohérente, tandis que les principaux acteurs du secteur du sport au service du développement travaillent principalement en silo, bien qu'ils visent des objectifs similaires. Travailler ensemble peut se traduire par de meilleures opportunités pour tous, un investissement accru dans le sport à tous les niveaux, ainsi qu'un meilleur partage des connaissances et une plus grande innovation.

5. Des possibilités accrues de renforcement des capacités

Une formation et un renforcement des capacités de haute qualité et abordables dans le sport doivent aller au-delà du sport commercial aux niveaux de l'élite et de la performance, ce dernier se concentrant principalement sur l'amélioration des compétences techniques. De telles possibilités doivent être également accessibles aux secteurs du sport de masse et récréatif, aux filles, aux femmes et aux personnes transgenres, de même que pour les connaissances allant au-delà des compétences techniques, y compris, mais sans s'y limiter, les compétences en matière d’animation, le travail avec les jeunes, le savoir-être, les premiers secours, la protection, la sensibilisation aux questions de genre et la prévention du harcèlement sexuel.

La stratégie 5+5 est un plan ambitieux visant à élever le sport au service du développement en Inde et à obtenir l'adhésion de diverses parties prenantes afin qu'elles s'engagent à favoriser le changement social par le sport. Elle doit être considérée comme un moyen visant non seulement à renforcer le sport en Inde, mais aussi à mettre le sport au service des grandes priorités nationales identifiées par le gouvernement indien, ainsi que des Objectifs de développement durable (ODD) des Nations unies. Compte tenu des problèmes sociaux complexes qui prévalent dans le pays, le positionnement du sport en tant que tel peut changer la donne et permettre le développement social, humain et économique que l'Inde recherche.

­­______________________________________________________________________________

Suheil F. Tandon est le directeur-fondateur de Pro Sport Development, une entreprise sociale primée, basée en Inde, qui utilise le sport comme outil pour le développement holistique des enfants et des jeunes. Retrouvez-le sur Twitter et LinkedIn.

About

Article type

News

Published

Thursday, June 16, 2022 - 16:50