sport, sport and develpment, development, health, social, grassroots sport
Copyrights: Evangelos Alexandrakis / European Lotteries

Conference on #sport4socialchange during the European Week of Sport

On 27 September 2017, in the midst of the European Week of Sport, ENGSO and the European Lotteries co-organised a conference in Brussels entitled “Grassroots sport as a tool for social change: from practice to policy”. The event was supported by the European Commission.

The event was held in the South Denmark European Office, and was attended by more than 50 people, including representatives from various high-level policymaking and sport organisations; such as the European Commission, the Council of Europe, UEFA, several national Olympic committees and sport confederations. The aim of the event was to give a platform for practitioners, policymakers and all who are interested in the topic to get together and exchange their views.

After the opening address from ENGSO’s president, Carlos Cardoso and the chair of the EL Sport Working Group, Walter de Beauvesier Watson, a panel discussion took place entitled “Grassroots sport as an integration & empowerment tool in practice”. The discussion was moderated by ICSSPE’s director of scientific affairs, Katrin Koenen, and its contributors were Anna Strugovshchikova from the German Olympic Sports Confederation, Ville Turkka from the Finnish nongovernmental organisation, Icehearts, Giuseppe Pelle from the Italian Lottomatica, and Nathalie Iannetta-Sabattier and Valerio Giovannini from UEFA. The speakers briefly introduced their social inclusion through sport projects, and then Ms. Koenen opened the floor for questions. She was interested in the monitoring and evaluation measures of the projects, and presented various tools the organisations use to monitor and develop their projects.

After having worked our brains during the intense panel discussion, it was time for a short #BeActive break.

Once the participants got energised, the event continued with a policy debate on the topic. It was led by Mikkel Larsen, co-chair of the EU Advisory Committee of ENGSO, and its speakers were Stefan Bergh from ENGSO, Jens Nymand Christensen from the European Commission, Michael Trinker from the Council of Europe and Dora Palli from the International Olympic Truce Centre.

Stefan Bergh stated that sport clubs are the basic units of sport but “we have [a lot of] homework ”, as a lot of young people are not attracted to sports; so we – the sports movement – have to make sports more attractive to them. Michael Trinker emphasised the importance of value-based physical education and he also announced that an online database opened some weeks ago on the website of the Council of Europe where everyone can upload sport projects that target refugees.

Jens Nymand Christensen reminded that grassroots sport is the top priority of Commissioner Navracsics. Furthermore, he stressed the importance of coaches as they are “the social centres for youth”, and pointed out that their role is much wider than it was 20-30 years ago. His viewpoint was shared by the last speaker of the conference, Kairis Ulp, who presented the perspectives of the Estonian Presidency on the topic. He stressed that coaches must not only teach sporting techniques, but life skills as well. Therefore, coaches play an inspiring role in sport.

The conference was concluded by the remarks of ENGSO President Carlos Cardoso and Walter de Beauvesier Watson, chair of EL Sport Working Group of the European Lotteries.

About

Article type

News

Published

10/06/2017 - 11:47
Copyrights: http://maxpixel.freegreatpicture.com

Where will sport and development be in 2025?

"Either we keep on playing the same old song or we go from talk to walk". Dr Ben Weinberg looks at the future of the sector.

“Sport and Dev”, “Sport 4 Development”, “Development through Physical Activity”, “Sport for Social Change” or “Move to Improve”? Whatever we may call the notion of utilising sport and physical activity as a tool and door-opener in a socio-cultural-eco-health context in the year 2025, the fact of the matter is that the question of how it will have evolved is ultimately connected to the question of what the world will look like in eight years.  

First, this requires looking at developments in global governance and international relations. The growing tension between realist and liberalist assessments of how to deal with migration, climate change, hunger, terrorism, human rights and distribution of wealth (to name a few) defines the international development agenda. Some experts advocate for merging development with foreign affairs and defence policies, while others claim to get entirely rid of development programmes in light of their supposed inefficiency and self-reference. It is in this big picture in which sport as an enabler for international development will have to make a splash.

Second, what comes into play is the way in which societies and cultures will bend given the rapid incline of physical inactivity, sedentary lifestyles, individualisation and digitisation. Who knows whether by 2025 “E-Sport for Development” may have well established itself as a new tech approach to make the world a better place?

Third, the relations between sport and politics, civil society and business, play an eminent role with regards to the recognition and credibility of sport. Being treated as an exclusive commodity, neglected stepchild or holistic crosscutting tool depends heavily on how actors from all different sectors collaborate or interfere with each other.

Different scenarios could thus be imagined: either we keep on playing the same old song or we go from talk to walk, otherwise we will see even the evangelists losing their faith in the power of sport. Personally, I would therefore like to see a rediscovery of the traditional values of sport to set free its potential. This is most likely possible if we manage to install enabling environments and sensitise children and kids for a healthy lifestyle through fun-based play and education at the grassroots level and from bottom-up in one’s own community and with peers who act as role models.

Simultaneously, mega-commercialised systems have to get their homework done: doping violations, manipulations and widespread corruption in sport have led to a post-normative era, in which sport governing bodies and governments reducing sport to a mere soft-policy tool are seldom perceived as credible anymore. This does not mean that competition and “citius, altius, fortius” (the Olympic Games motto, meaning higher, faster, stronger) are to be considered obsolete, for all goes hand in hand, but to speak with Orwell, “There are quite enough real causes of trouble already, and we need not add to them by encouraging young men to kick each other on the shins amid the roars of infuriated spectators.”    

Dr Ben Weinberg
Ben is an independent scholar and writer focusing on the political, historical and cultural aspects of sport. He gains from his extensive experience as a policy advisor dealing with national governments, international organisations, civil society and business enterprises. He has gathered expertise in international development cooperation with a focus on social, educational, health and sport matters. Ben holds academic degrees from the German Sport University Cologne, University of Bonn and University College Cork. With distinct knowledge of national and international sport policy and international relations, he has been consulted as moderator, speaker and guest lecturer, and has made various publications.  

About

Article type

News

Author

Ben Weinberg

Published

10/05/2017 - 17:44
Copyrights: Acadena Bangkok

Acadena Bangkok : des bidonvilles aux terrains de foot

sportanddev a interviewé Charly Nomdedeu, fondateur de l'association Acadena Bangkok

sportanddev : Pouvez-vous décrire le programme en quelques mots ? D’où vous est venue cette idée ? Pourquoi la Thaïlande ?

L'académie propose un programme sport-études pour les enfants du bidonville Klong Toey de Bangkok avec des horaires aménagés entre l’école et le football afin de permettre aux enfants de s'entrainer et d'atteindre un niveau de football élévé. La Thaïlande a un système scolaire identique à celui des États-Unis dans le sens où les plus grandes écoles offrent des bourses d’études aux meilleurs sportifs. Le but de ce programme est de créer une transition qui dure deux ans avant de les proposer aux grandes écoles.

Un tremplin entre le bidonville et les écoles auxquelles ils ne pourraient pas avoir accès à cause de leur situation. Le football est un atout pour accéder à des études.

sportanddev : Quand et comment le projet s’est-il mis en place ? Quelles ont été les principales difficultés rencontrées ?

L'association -de loi 1901- a été créée en mars 2015 en France et a pris le nom d'Ideal Goal. Au fur et à mesure de démarchage, notre projet a plu a ENGIE. En juin 2015, une commission a accepté de financer le projet et en août 2015, j'étais en Thailande pour commencer le projet qui allait débuter avec les enfants en novembre 2015.

Malgré ma connaissance de la Thaïlande, tout mettre en place a été un vrai défi, contacter les personnes, convaincre le club du bidonville (le Klong Toey FC), bref faire ses preuves en Thaïlande. Démontrer aux parents que ce que nous voulions mettre en place était intéressant pour les enfants était aussi difficile. Travailler sur le long terme et se projeter est très compliqué pour les gens issus des bidonvilles.

Un autre défi a été de trouver des terrains de football à Bangkok, qui sont très chers et très rares et que l'on a du louer. Pour organiser la logistique, il faut beaucoup de patience.

sportanddev : Quel premier bilan tirez-vous de ce qui a été réalisé ?

Ce qui devient intéressant c’est l’augmentation de l’affluence dans le club qui a augmenté grâce aux vidéos que l'on a mises en ligne. Auparavant, les enfants hésitaient entre le foot et d'autres activités ; maintenant ils viennent jouer, tout en sachant que quelque chose pourrait se passer pour eux, ça alimente leur intérêt.

sportanddev : « Un centre pour former les hommes » (tiré du site internet) : Qu’en est-il des petites filles ?

Cela a été un des premiers sujets évoqués lors des commissions. Il  y a quelque chose à faire avec les filles, c'est certain mais pour l’instant dans notre bidonville, nous sommes obligés de commencer avec les garcons. Il y a très peu de filles qui jouent au foot donc nous avions besoin d'une équipe éprouvette constituée de garcons. Ils se connaissent, ils jouent ensemble depuis longtemps ; nous apportons une plus-value à quelque chose déjà en place.

Lancer une équipe de filles était un projet pour 2018 mais pour cela, il faudra s'ouvrir à plus de bidonvilles -au moins cinq- pour espérer trouver une dizaine de filles sur une fourchette d'âge de 3 ans de différences. C'est plus compliqué de travailler avec les filles, elles sont beaucoup moins à jouer mais ce serait une façon de les encourager.

sportanddev : Comptez-vous vous étendre à d'autres pays ?

Nous avons évoqué l'idée de s'étendre en Inde en commençant directement une équipe de filles. En dehors de cela, la Californie avec les ghettos de Los Angeles et Oakland nous intéresse aussi. Ces quartiers très pauvres et violents sont des viviers de jeunes footballeurs talentueux. D'autant plus que le projet pourrait très bien s'exporter aux États-Unis où le système correspond bien à notre programme.

En Inde, l'idée serait de travailler davantage sur l'intégration scolaire et l'éducation en interne. Le but final d'Acadena Bangkok est de commencer avec quelques garçons ou quelques filles, exposer ce que l'on fait afin de pouvoir lever des fonds pour aider ceux qui sont restés au bidonville et développer des programmes éducatifs.

Commencer avec un petit groupe, communiquer pour avoir un rayonnement plus important et alimenter des programmes éducatifs pour les autres enfants.

sportanddev : Vous aviez le projet d'un voyage à Paris ? Où en est la préparation ?

L'idée de base était de venir en 2016 à Paris et de faire participer les garçons à un tournoi. Le projet est reporté à 2017 car le financement n'a pas été possible. En ce moment, nous essayons donc de lever des fonds pour un voyage en France l'an prochain. Le principal problème est le prix des billets d’avion. Pour essayer de palier ce problème, nous allons créer une série documentaire sur la vie des enfants au bidonville, la vie à l'académie et leur expérience. En Thaïlande, nous sommes soutenus par une chaîne locale mais nous recherchons toujours une compagnie de production intéressée pour intervenir sur ce projet.♦

About

Article type

News

Published

10/17/2016 - 15:47

Le handball au service du civisme et de la bonne citoyenneté

Publication type

Manuals and Tools

Publisher

Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) GmbH

Year

2017

Ce manuel réalisé par la GIZ - Agence allemande de coopération internationale propose aux éducatrices/éducateurs sportifs, aux animatrices/animateurs de jeunesse et aux entraîneuses/entraîneurs togolaises et togolais des activités pédagogiques en lien avec le handball.

Ce manuel s'inscrit dans le cadre du projet ProSport de la GIZ qui cherche à promouvoir le sport comme un outil pour l’épanouissement de la jeunesse, tout en favorisant l’adoption d’un mode de vie sain et par conséquent, le développement des capacités locales. Le projet est implanté en Ethiopie, au Kenya, au Mozambique, en Namibie, au Togo, ainsi que dans d'autres pays africains. 

ProSport offre à la fois la formation et le développement professionnel d’entraîneuses et d’entraîneurs sportifs et d’autres acteurs importants qui peuvent mettre en œuvre des programmes et élaborer des stratégies durables mais aussi la rénovation ou la construction des infrastructures sportives mises à la disposition des collectivités.

About

Published

10/25/2018 - 11:36

Le volleyball au service du civisme et de la bonne citoyenneté

Publication type

Manuals and Tools

Publisher

Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) GmbH

Year

2017

Ce manuel réalisé par la GIZ - Agence allemande de coopération internationale propose aux éducatrices/éducateurs sportifs, aux animatrices/animateurs de jeunesse et aux entraîneuses/entraîneurs togolaises et togolais des activités pédagogiques en lien avec le volleyball.

Ce manuel s'inscrit dans le cadre du projet ProSport de la GIZ qui cherche à promouvoir le sport comme un outil pour l’épanouissement de la jeunesse, tout en favorisant l’adoption d’un mode de vie sain et par conséquent, le développement des capacités locales. Le projet est implanté en Ethiopie, au Kenya, au Mozambique, en Namibie, au Togo, ainsi que dans d'autres pays africains. 

ProSport offre à la fois la formation et le développement professionnel d’entraîneuses et d’entraîneurs sportifs et d’autres acteurs importants qui peuvent mettre en œuvre des programmes et élaborer des stratégies durables mais aussi la rénovation ou la construction des infrastructures sportives mises à la disposition des collectivités.

About

Published

10/25/2018 - 11:28

Manuel de maintenance et de réparation des terrains de sports communautaires

Publication type

Other

Publisher

Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) GmbH

Year

2017

La GIZ - Agence allemande de coopération internationale a élaboré ce manuel technique afin d'aider les responsables de la maintenance des terrains de sport dans leur mission.

Ce manuel de maintenance et de réparation des terrains de sport communautaires a pour objectif d’aider les responsables de la maintenance à analyser l’état des terrains de sport, à prendre les mesures nécessaires pour empêcher d’éventuels défauts, à réparer les dommages en cas de besoin et à assurer leur fonctionnalité sur le long terme.

Ce manuel a été élaboré dans le cadre du Projet Régional « Sport et Développement en Afrique » (Sport for Development in Africa – S4DA) que la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) GmbH, met en œuvre sur mandat du ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ).

 

About

Published

10/25/2018 - 11:23

E-Newsletter subscribe

Le basketball au service du civisme et de la bonne citoyenneté

Publication type

Manuals and Tools

Publisher

Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) GmbH

Year

2017

Ce manuel réalisé par la GIZ - Agence allemande de coopération internationale propose aux éducatrices/éducateurs sportifs, aux animatrices/animateurs de jeunesse et aux entraîneuses/entraîneurs togolaises et togolais des activités pédagogiques en lien avec le basketball.

Ce manuel s'inscrit dans le cadre du projet ProSport de la GIZ qui cherche à promouvoir le sport comme un outil pour l’épanouissement de la jeunesse, tout en favorisant l’adoption d’un mode de vie sain et par conséquent, le développement des capacités locales. Le projet est implanté en Ethiopie, au Kenya, au Mozambique, en Namibie, au Togo, ainsi que dans d'autres pays africains. 

ProSport offre à la fois la formation et le développement professionnel d’entraîneuses et d’entraîneurs sportifs et d’autres acteurs importants qui peuvent mettre en œuvre des programmes et élaborer des stratégies durables mais aussi la rénovation ou la construction des infrastructures sportives mises à la disposition des collectivités.

Ce document qui se veut pratique s’est focalisé sur quatre disciplines sportives dont le basketball. A travers ces disciplines sportives ciblées, ce manuel a pour objectif de proposer des activités pédagogiques permettant de mettre en exergue un certain nombre de compétences sociales.

About

Published

10/24/2018 - 14:45

Le football au service du civisme et de la bonne citoyenneté

Publication type

Manuals and Tools

Publisher

Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) GmbH

Year

2017

Ce manuel réalisé par la GIZ - Agence allemande de coopération internationale propose aux éducatrices/éducateurs sportifs, aux animatrices/animateurs de jeunesse et aux entraîneuses/entraîneurs togolaises et togolais des activités pédagogiques en lien avec le football.

Ce manuel s'inscrit dans le cadre du projet ProSport de la GIZ qui cherche à promouvoir le sport comme un outil pour l’épanouissement de la jeunesse, tout en favorisant l’adoption d’un mode de vie sain et par conséquent, le développement des capacités locales. Le projet est implanté en Ethiopie, au Kenya, au Mozambique, en Namibie, au Togo, ainsi que dans d'autres pays africains. 

ProSport offre à la fois la formation et le développement professionnel d’entraîneuses et d’entraîneurs sportifs et d’autres acteurs importants qui peuvent mettre en œuvre des programmes et élaborer des stratégies durables mais aussi la rénovation ou la construction des infrastructures sportives mises à la disposition des collectivités.

About

Published

10/17/2018 - 11:20

Le sport au service du civisme et de la bonne citoyenneté

Publication type

Manuals and Tools

Publisher

Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) GmbH

Year

2017

La GIZ (Agence allemande de coopération internationale) a réalisé ce manuel ayant pour principal thème l’éducation civique à travers le sport dans le cadre du projet ProSport et grâce au concours de nombreux organismes locaux afin de considérer les besoins et connaissances existants au Togo.

Le projet ProSport de la GIZ cherche à promouvoir le sport comme un outil pour l’épanouissement de la jeunesse, tout en favorisant l’adoption d’un mode de vie sain et par conséquent, le développement des capacités locales. ProSport offre à la fois la formation et le développement professionnel d’entraineuses et d’entraineurs sportifs et d’autres acteurs importants qui peuvent mettre en œuvre des programmes et élaborer des stratégies durables mais aussi la rénovation ou la construction des infrastructures sportives mises à la disposition des collectivités.

Le présent document intitulé « Le sport au service du civisme et de la bonne citoyenneté » donne des outils aux éducatrices et aux éducateurs sportifs, aux animatrices et aux animateurs de jeunesse et aux entraineuses et aux entraineurs togolaises et togolais, afin de transmettre des valeurs éducatives aux jeunes qu’ils accompagnent ou encadrent.

Ce manuel contribue de manière significative à l’initiative « Place au Sport – 1000 chances pour l’Afrique du BMZ, lancée en 2014. Le but ultime étant de promouvoir la dynamique du sport pour le développement au sein des communes.

About

Published

10/16/2018 - 15:33

Newsletter n°3 – Les Resporters présentent l’association Tiempo de juego

Publication type

Background and Situation Reports

Publisher

Resporters 2018 - Horizon Sport

Year

2018

Files

AttachmentSize
PDF icon Newsletter3_Horizon Sport2.39 MB

La promotion 2018 des Resporters d’Horizon Sport poursuit son tour du monde des organisations d'éducation par le sport en Colombie.

Les Resporters d'Horizon Sport ont rencontré l’association Tiempo de juego à Santa Marta sur la côte Caraïbe, l’occasion de présenter les activités et la pédagogie de cette association qui aide les jeunes des quartiers pauvres à s'en sortir grâce au sport.

Depuis 2013, Horizon Sport accompagne chaque année des étudiants dans la création et le développement de leur projet social et sportif à l’étranger, à travers le programme Resporters.

About

Published

10/15/2018 - 12:07

Pages