You are here

Créer de véritables opportunités de leadership pour les jeunes

Copyrights: UNMISS

Créer de véritables opportunités de leadership pour les jeunes

Pour engendrer un véritable leadership des jeunes, les organisations doivent trouver le moyen d’aller au-delà de la symbolique et créer un environnement où les jeunes disposent de l’espace nécessaire pour explorer par eux-mêmes.

En tant que jeune, je trouve que le véritable engagement des jeunes est difficile à trouver. L’aspect et les gestes symboliques sévissent dans tous les secteurs en ce qui concerne les initiatives d’engagement des jeunes. Pour créer un véritable engagement des jeunes dans le sport (et dans tous les autres secteurs), il est important de leur donner l’espace nécessaire pour qu’ils puissent explorer par eux-mêmes. Il existe plusieurs façons pour le secteur du sport et du développement d’autonomiser les jeunes dans leurs organisations.

Des groupes de jeunes

Les comités de jeunes, ou groupes de jeunes, sont un excellent point de départ. Ces comités doivent disposer de leur propre budget et être en mesure de définir leur propre programme et leur propre orientation (dans le contexte des objectifs et de la mission de l'organisation) sans interférence du conseil d'administration ou d'autres personnes de l'organisation. Ils doivent être en mesure de défendre les questions qu'ils jugent importantes et d'organiser des événements par eux-mêmes.

L'autonomisation des jeunes signifie leur donner la capacité de se débrouiller seuls. Ces organisations sont également d'excellents moyens d'amener les représentants des jeunes à la table des décisions, d'avoir des représentants de ces comités en tant que membres du conseil d'administration ou des comités directeurs avec un droit de vote à part entière. ENGSO Youth, l'organe indépendant des jeunes de la European Sports NGO est un bon exemple en la matière.

Des conférences

L'engagement des jeunes passe également par des événements tels que les Young Sport Makers à la Global Sports Week. Grâce à cette plateforme, la Global Sports Week donne aux jeunes la possibilité d'apprendre des leaders de l'industrie du sport et de leur parler. Les jeunes sont en mesure de poser directement des questions sur une variété de sujets aux dirigeants et de donner aux panélistes un retour direct en temps réel. Des conférences comme la Global Sports Week sont l'occasion d'élever la voix des jeunes et de faire entendre leurs opinions.

Des stages

Les stages constituent une forme importante d'engagement des jeunes. Il est devenu courant d'offrir des stages non rémunérés aux jeunes. Mais en ne payant pas les jeunes, les organisations sous-estiment leurs efforts et leurs contributions. L'engagement des jeunes doit être suffisamment valorisé par les organisations pour qu’elles investissent de l’argent dans les efforts déployés.

Il est important de noter ici que pour que l'engagement des jeunes se concrétise, il doit être accessible à tous. Il est essentiel d'offrir des honoraires ou de payer le voyage et l'hébergement des jeunes. On ne peut pas demander aux jeunes de payer les dépenses liées à un poste bénévole dans un comité ou l’accès à une conférence. Cela limite considérablement le nombre de participants en mesure d’y assister, les voix et les opinions exprimées, et stoppe souvent net celles des personnes les plus vulnérables.

Des groupes de soutien

L'engagement des jeunes dans le sport peut également prendre la forme de groupes de soutien comme la Yunus Sports Hub Sport & Social Business Community, de réseaux comme le Commonwealth Youth Sport for Development and Peace Network, ou de programmes d’accélérateurs d’entreprises comme le CIO Young Leaders. A travers ces groupes, on donne aux jeunes l’opportunité d'entrer en contact avec d'autres jeunes du secteur du sport au service du développement et de développer leurs compétences et expertise.

La jeunesse, vecteur de changement

Toutes les méthodes décrites ci-dessus sont des moyens d'impliquer les jeunes dans la définition des programmes politiques, de créer des changements et d'avoir un impact. Bien sûr, il existe des moyens plus traditionnels d'impliquer les jeunes dans les secteurs du sport et du développement, comme les engager en tant qu'entraîneurs, les faire participer comme bénévoles à des événements sportifs. Ce sont également des moyens de faire participer les jeunes au sport et de développer des compétences qui leur sont utiles.

Les jeunes sont motivés par un objectif. Le secteur du sport au service du développement et de la paix est dans une position idéale en ce qui concerne l’engagement des jeunes car il est également motivé par un objectif. Il existe de nombreuses manières d'impliquer les jeunes, et il n'y a pas une seule bonne façon de le faire. Mais, dans tous les cas, l'engagement des jeunes doit se faire dans le cadre décrit ci-dessus. L'indépendance, l'autonomisation et la confiance doivent être au cœur de cet engagement.

__________________________________________________________________________________

David Thibodeau est un ancien nageur de compétition et actuellement, un entraîneur certifié du Programme national de certification des entraîneurs. Il a fondé Sports for Social Impact pour explorer la politique sportive et fournir des analyses perspicaces à ceux qui travaillent dans l'industrie du sport. David a été sélectionné en tant que Young Sport Maker pour la Global Sports Week à Paris en 2020. Il milite pour une meilleure inclusion des personnes LGBTQ+ dans le sport et possède une maîtrise en politique et administration publiques de l'université Carleton.

[Cet article a été traduit par l'Équipe Opérationnelle sur la base d'un article paru sur sportanddev le 02/08/2021.]

About

Article type

News

Published

Thursday, August 12, 2021 - 11:58