You are here

Développement, le sport entre en jeu

Copyrights: ideas4development.org

Développement, le sport entre en jeu

L’utilisation du sport est en plein essor dans les projets de développement. Qu’est-ce qui fait du sport un outil efficace pour le développement ? David Blough, directeur de PLAY International fait le point sur ce que le sport apporte au développement.

Depuis le début des années 2000, les interventions éducatives et humanitaires utilisant le sport comme outil sont de plus en plus fréquentes pour répondre aux enjeux de développement. Ces interventions « sport et développement » suscitent toujours la même interrogation : en quoi le sport est-il un outil efficace pour le développement ? David Blough, directeur exécutif de l’ONG PLAY International, revient sur la genèse et la nature des liens entre sport et développement.

Le sport comme outil de développement, histoire d’une reconnaissance

Le sport comme outil de développement fait appel à la théorie utilitariste du sport selon laquelle la pratique sportive n’est pas l’objectif. Seuls comptent les effets qu’elle entraîne sur l’individu, sur son rapport à la société et sur la société elle-même. Partant de ce principe, le sport n’est donc pas une fin, mais un moyen. En 1896 déjà, la renaissance des Jeux olympiques est justifiée par cette même vision. Défendu par Pierre de Coubertin, l’idéal olympique n’a pas pour simple but la pratique sportive : le sport est prétexte à la paix et à la solidarité entre les nations. Mais il faut attendre les années 1970 pour que le lien se fasse entre l’olympisme et le développement grâce à l’UNESCO. Le sport et ses apports font alors partie des programmes de l’agence dans le cadre de ses prérogatives sur l’éducation, mais c’est en 1971 que le tournant a lieu. La Deuxième décennie du développement de l’ONU place l’individu au centre de l’aide au développement. Les gouvernements s’engagent en faveur du développement et de la dignité humaine pour tous. Ce changement de paradigme entrouvre la porte de l’utilisation du sport comme outil de développement.

L’UNESCO devient un centre de réflexion sur les questions liées au développement par le sport et au sport comme outil de développement avec la création en 1958 du Conseil international pour l’éducation physique et la science du sport qui lui est rattaché. Pour René Maheu, directeur général de l’UNESCO de 1961 à 1974,

Tous ceux qui œuvrent pour le succès de la Deuxième décennie des Nations unies pour le développement [placée] sous le signe des ressources humaines, devront tenir compte de tout ce que le sport peut apporter au progrès de l’éducation, de la culture et de la vie sociale.

Pour autant, ce n’est qu’en 2000, à la faveur de l’adoption des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD), que le développement par le sport est reconnu comme légitime. Pour la première fois, un conseiller spécial pour le sport au service du développement et de la paix, Adolf Ogi, est nommé auprès du secrétaire général de l’ONU.

Cette légitimation par les institutions internationales a donné une impulsion nouvelle aux acteurs de l’aide internationale qui utilisent le sport comme outil de développement. L’approche par le sport est reconnue comme favorable à l’atteinte des Objectifs du développement durable par les ONG et les institutions du développement. En avril 2017, 537 ONG spécialisées dans ce domaine étaient répertoriées sur le site sportanddev.org contre 18 en 2000 (in Levermore et Beacom, Sport and Development, 2009).

About

Article type

News

Published

Friday, June 30, 2017 - 10:04