You are here

E-sport et développement : quel rapport ?

e_sport.jpg

E-sport et développement : quel rapport ?

L’e-sport, un sport à proprement parler ? Activité principalement sédentaire, l’e-sport gagne en reconnaissance et popularité, au point d’être considéré par certains comme un sport. Mais est-ce que cette pratique peut s’insérer dans le cadre du sport et développement ? 

 L’e-sport ou « electronic sport » renvoie à la pratique compétitive des jeux vidéo. Cette pratique semble de prime abord bien éloignée du sport en tant que tel, défini par les Nations Unies comme :

« […] toute forme d'activité physique qui contribue à l'aptitude physique, à la santé mentale, aux interactions sociales. Ceci inclut: le jeu; l'amusement; le sport organisé, occasionnel ou de compétition; et les sports ou jeux autochtones»

Pourtant, la France a reconnu l’e-sport comme sport en mai dernier, tout comme la Russie, la Corée du Sud, ou les Etats-Unis. Cette reconnaissance progressive du sport électronique est surtout due à la professionnalisation rapide du milieu. Le fait que l’e-sport soit reconnu comme sport permet avant tout aux joueurs de pouvoirs être reconnus comme athlètes et bénéficier du même statut. Le débat sur le statut de l’e-sport existe [même au sein de l’équipe sportanddev !] : est-ce vraiment un sport ?

Les uns argueront que la sédentarité, le fait d’être devant un écran, à l’intérieur sont des éléments qui invalident l’e-sport comme pratique sportive. D’autres argueront que les réflexes, la coordination œil-main, l’entraînement parfois intensif peuvent permettre de le considérer comme sport. Ce type de réflexions peut d’ailleurs être adressé aux échecs ou au poker par exemple, qui seront plus volontiers considérés comme sports.

E-sport & développement ?
Si le débat sur le statut du sport électronique est parti pour durer, l’engagement de la communauté de l’e-sport et du jeu vidéo autour de projets caritatifs et de développement est incontestable. Des manifestations telles que Gamers for Giving, ou l’Esport-telethon sont des exemples de tournois de jeux vidéo organisés pour financer des projets destinés à venir en aide à des enfants hospitalisés ou la médécine. Dans le même esprit, la LCS (ligue majeure de League of Legends), a décidé de reverser les amendes infligées aux joueurs durant le tournoi 2014 (soit 31.805 dollars) à The Trevor Project, une association s’occupant de prévenir les suicides de jeunes LGTBQ. La scène du jeu vidéo compétitif multiplie ainsi les gestes solidaires.

name©Games Done Quick

Dans le même ordre d’idées, des communautés de joueurs de jeu vidéo ont également monté de nombreux projets solidaires, à l’image d’événement comme la Summer Games Done Quick (logo au-dessus) qui s’est déroulée du 3 au 10 juillet dernier : lors de ce marathon de jeux vidéo, près d’1,3 millions de dollars ont été récoltés au profit de Médecins Sans Frontières.

Si clairement la place du e-sport au sein du sport semble encore à déterminer, la communauté vidéoludique semble s’être bel et bien installée au sein de celle du développement.

About

Article type

News

Author

Victor Béquignon

Published

Monday, July 18, 2016 - 23:00

Author