You are here

Ejo : l’éducation active et inclusive

Copyrights: PLAY International

Ejo : l’éducation active et inclusive

Après deux ans d’activités, découvrez le premier bilan du projet Ejo, une initiative d’éducation par le sport portée par PLAY International.

Dans de nombreux pays, l’entrée tardive à l’école ainsi que le fort taux de déscolarisation compromettent la qualité d’une éducation pourtant indispensable au développement des enfants. L’efficacité de l’éducation y est également amoindrie par un environnement souvent inadapté : classes surchargées, temps d’instruction limité, climat social détérioré ou encore outils pédagogiques inadaptés.

Lancé en octobre 2019 en partenariat avec l’Agence française de développement (AFD), le projet Ejo, qui prendra fin en mars 2023, entend répondre à ces problématiques en utilisant le jeu sportif comme outil auprès des publics les plus vulnérables, comme les filles, les enfants en situation de handicap ou les minorités communautaires. Cette mission ne peut se faire sans la mobilisation des acteurs des milieux scolaire (formel) et extra-scolaire (informel), d’où la nécessité de créer des passerelles entre les deux.

Deux ans après, où en est le projet ?

Le projet a pour vocation de remplir trois objectifs :

  1. Renforcer l’éducation des enfants par le développement d’activités socio-sportives dans le milieu extrascolaire
  2. Favoriser une école inclusive par la sensibilisation du corps enseignant et des enfants à l’importance de la scolarisation et de la lutte contre les comportements discriminants
  3. Faire émerger une dynamique collective auprès d’un écosystème d'acteurs institutionnels, communautaires, associatifs, œuvrant pour une éducation inclusive et une scolarisation réussie

En octobre dernier, soit à mi-parcours du projet, les objectifs étaient en bonne voie de progression. PLAY International a ainsi comptabilisé :

  • 18 216 sur 80 000 enfants et adolescents bénéficiaires dont 45 % de filles
  • 762 sur 1 000 professionnels éducatifs formés et mobilisés dont 43 % de femmes
  • 92 sur 140 séances de Playdagogie, Playdagogie-skill et jeux 100 % coopératifs cocréées et adaptées

Le premier objectif n’était cependant atteint qu’à hauteur de 22,8 %. Cela s’explique par l’impact de la pandémie mondiale de Covid-19 qui a commencé seulement cinq mois après le lancement d’Ejo. Au Libéria, le programme qui devait démarrer courant mars 2020, a finalement été repoussé à mai 2020. Au Burundi, au Kosovo et au Libéria, où la pratique du télétravail était jusqu’alors inexistante au sein des ministères, le programme a rencontré de réelles difficultés pour assurer un ancrage institutionnel, et ce, de manière très forte en milieu scolaire (éducation formelle). De plus, les restrictions sanitaires ont largement compliqué l’accès aux écoles et donc à la mise en œuvre d’activités avec les élèves.

Une approche partenariale

Le projet Ejo s’inscrit dans l’idée que la réponse aux défis de nos sociétés est celle d’un écosystème d’acteurs et non d’une organisation unique, d’où la mise en place de dispositifs partenariaux d’accompagnement et d’incubation.

L’incubateur d’Afrique de l’Ouest, basé à Dakar, en est la parfaite illustration. Il soutient le développement de programmes d'éducation par le sport émanant de la société civile, notamment via le renforcement et la structuration de cinq projets associatifs sélectionnés : Visions Mêlées, La Balle aux prisonniers, Livr'aison, Denro et Terres en mêlées. Ces organisations de la société civile (OSC) basées en Côte d'Ivoire, au Burkina Faso et au Togo, ont pour objectifs  la sensibilisation à l'égalité des genres, la promotion d'une culture de paix, l'autonomisation des jeunes filles, ou encore la réinsertion sociale de mineurs incarcérés. L’incubateur d’OSC ne se limite pas à les former aux outils pédagogiques, il les accompagne également quant à la gestion de projet, la recherche de financement, la mise en place d’une stratégie de communication, etc.

Au Sénégal, les deux organisations partenaires Futur Au Présent (FAP) et l’Association de Solidarité Sportive Culturelle et Artistique Nationale (ASSCAN), sont au cœur du plan de déploiement et une partie de leurs équipes sont directement prises en charge par le projet. ASSCAN bénéficie également d’un accompagnement pédagogique et structurel.

Au contact de PLAY International, les partenaires burundais ont renforcé leurs capacités concernant l’utilisation du sport comme outil pédagogique. L’Association pour la Promotion de la Fille Burundaise (APFB) et l’Association des animateurs socio-sportifs pour la Promotion des Droits de l’Enfant (ASSOPRODE) ont pu acquérir des compétences administratives et financières ainsi que des techniques d’animation de séances de socio-sport et d’animation de formation. La Fédération Nationale des Associations engagées dans le Domaine de l'Enfance au Burundi (FENADEB), forte de sa légitimité et de son expertise dans le domaine de la protection de l’enfance, appuie PLAY dans la formation à l’identification de cas de vulnérabilité et élabore avec l’ONG la procédure standard opérationnelle.

Au Kosovo, le partenariat avec The Ideas Partnership - TIP (EN) a été fructueux et a abouti non seulement au renforcement des capacités du personnel de leurs cinq centres d'apprentissage, mais aussi à l'amélioration de leurs programmes d'enseignement (via l’intégration de l’outil socio-sportif à leur curriculum), ce qui devrait les appuyer dans l'une des trois conditions nécessaires à l'enregistrement officiel auprès du Ministère de l’Éducation, des Sciences, de la Technologie et de l’Innovation (MESTI) en tant qu’agence accréditée des centres d’apprentissage.

Au Libéria enfin, contrairement aux trois autres pays, PLAY ne dispose pas d’un bureau local. PLAY bénéficie de l’ancrage de Mercy Corps (EN) pour se positionner comme acteur spécialiste d’un outil, le socio-sport, et en co-construisant quotidiennement le modèle opératoire du projet Ejo.

Parce que demain commence maintenant

PLAY International va poursuivre ses actions dans le cadre du projet Ejo en :

  • renforçant ses partenariats existants et en développant de nouveaux
  • élargissant ses zones d’intervention dans les quatre pays afin de toucher davantage d’enfants et adolescents
  • innovant avec la création de nouveaux outils pédagogiques

Les méthodes d’éducation innovantes permettent de susciter un appétit pour l’apprentissage et de créer une façon d’apprendre très différente et impactante.

[Ce contenu a été édité par l'É​​​​​​​quipe opérationnelle de sportanddev]

About

Article type

News

Author

PLAY International

Published

Friday, March 4, 2022 - 13:35