You are here

Évènements Sportifs Patrimoniaux : l’exemple d’une réussite

Copyrights: Triathlon Audencia La Baule

Évènements Sportifs Patrimoniaux : l’exemple d’une réussite

A l’heure où les évènements sportifs de grande ampleur suscitent de plus en plus les critiques et où les villes tendent à développer des politiques davantage orientées vers le développement durable, les « évènements sportifs patrimoniaux » (ESP) semblent apparaitre aujourd’hui comme une alternative pertinente. Mais que faut-il réellement comprendre à travers ce concept ?

Les recherches théoriques et empiriques sur le développement territorial menées dans le cadre de mon mémoire de master à l'ESSCA Ecole de Management m'ont permis à la fois d'étudier les caractéristiques conceptuelles des ESP et de les appliquer à un exemple réussi, le Triathlon Audencia-La Baule, dont la 34ème édition se déroule les 18-19 septembre 2021 dans la célèbre station balnéaire bretonne.

A quoi fait référence le terme « Patrimoine » ?

La définition la plus exacte que l’on pourrait attribuer à un ESP serait : « un événement, axé généralement sur un seul sport, se déroulant au même endroit depuis de nombreuses années et ayant eu lieu régulièrement depuis sa création ». De tels événements sont par nature récurrents et utilisent ou alors font références au patrimoine spécifique d'un territoire. Cette caractéristique permet aux territoires d'accueil d'accumuler une expertise et donc de développer l'événement sur le long terme, en tenant compte des spécificités locales, générant alors un soutien populaire et une notoriété médiatique.

Les ESP, de par leur lien étroit entre sport et politique de développement territoriale, s’érigent en contraste net face aux « mega-events » dont les exemples les plus visibles sont les Jeux Olympiques ou les Coupes du monde (football, rugby). Beaucoup les voient désormais comme l'expression parfaite des politiques néolibérales, privilégiant l'intérêt du secteur privé aux dépens de la population locale et des villes hôtes en elles-mêmes. Les événements sportifs de plus petite taille ont alors le vent en poupe. Ils généreraient de nombreux bénéfices dans les domaines de l'économie locale, de la participation sociale, de la promotion touristique ou bien encore dans la pratique sportive. Pour autant être petit ne fait pas tout : l'utilisation pertinente des ressources spécifiques d'un territoire donné est indispensable pour formuler une stratégie de développement qui se veut durable.

La bonne utilisation de ces ressources spécifiques fait alors référence au patrimoine tant au sens du patrimoine culturel ou géographique du territoire qu'au sens du patrimoine sportif, tout dépend de l'orientation stratégique que veut emprunter l’évènement et des ressources dont dispose le territoire. Les ESP peuvent ainsi s'appuyer sur un patrimoine déjà existant, issu de traditions historiques (« classic ice hockey » ou cyclisme vintage) mais peuvent également créer leur propre héritage et finir par s'intégrer au fil du temps dans le patrimoine du territoire de par les mythes et traditions qui entourent l'événement (Wimbledon en est un parfait exemple). Les ESP peuvent alors apparaitre comme un élément central d'une politique de développement durable au sein du territoire. S'ils sont bien produits et gérés, ils peuvent devenir une ressource territoriale en soi, constituant un bon levier de développement et générant de nombreux bénéfices.

Comment le triathlon annuel d’Audencia est devenu un ESP de la Baule

Les ESP ne sortent pas pour autant naturellement de terre. Leur éclosion est en effet le fruit d’un processus complet combinant de nombreux éléments. La récurrence de l’évènement permet premièrement d’accumuler un certain savoir-faire dans la mise en place ainsi que dans la gestion de l’évènement. Autre élément clé, l’authenticité est une caractéristique essentielle afin de transformer l’évènement en une véritable ressource du territoire, de par l’image spécifique qu’elle reflète. Concernant notre cas du Triathlon Audencia-La Baule, ces trois éléments s’imbriquaient parfaitement avec l’excellente implémentation de l’évènement au sein du territoire, notamment du fait d’une volonté politique de long terme de développer une stratégie de développement territorial qui soit durable.

La récurrence, tout particulièrement, était centrale dans la création du triathlon. Si le renouvellement annuel permettait à l’évènement de se créer pour la ville et par la ville, il permettait surtout d’assurer sa longévité et d’être, à terme, vu comme un immanquable de la ville et du territoire. Lancé en 1985, le Triathlon s’est en effet vu attribuer le titre d’immanquable au fil du temps et du développement d’un budget conséquent, d’une expertise et d’un savoir-faire dans l’organisation de l’évènement par Audencia (une école de commerce nantaise de renom). La municipalité a par la suite naturellement identifié l’opportunité et ainsi su s’en saisir afin d’utiliser l’évènement comme un moyen de rajeunir l’image de la ville qui, jusque-là, souffrait de l’image vieillissante et bourgeoise reflétée par les évènements bien ancrés de tennis et d’équitation.

L’authenticité, tout autant que l’originalité de l’évènement – en étant le plus grand évènement géré par des étudiants (que ce soit l’équipe dirigeante ou les bénévoles) – et sa popularité grandissante ont façonné une image et une identité spécifique au territoire. Cette authenticité est une composante essentielle dans une stratégie de différentiation où l’évènement se verrait attribuer un avantage compétitif déterminant face aux différents évènements couvrant la région. Attirant désormais 7 000 participants et pas moins de 70 000 spectateurs, le triathlon a su brillamment se développer pour devenir aujourd’hui une véritable ressource à part entière du territoire.

Le cas du Triathlon Audencia de La Baule démontre parfaitement que lorsqu’un ESP réussit à développer un lien direct avec l’image et l’identité du territoire dans lequel il est implémenté, il développe également un potentiel de développement durable conséquent à travers notamment son implication dans un projet de territoire et son évolution naturelle qui le caractérise. Concernant le Triathlon, l’évènement grandit année après année, utilisant les ressources du territoire pour se développer. De nombreuses associations locales se mobilisent alors autour de l’évènement et une véritable dynamique en émerge. Des volontaires prennent part à un évènement au final créé par le territoire, mais par-dessus tout, pour le territoire.

Cet article a été rédigé par Jules Parlier, pour le Think tank Sport et Citoyenneté.

About

Article type

News

Author

Jules Parlier

Published

Wednesday, September 15, 2021 - 10:42

E-Newsletter subscribe