You are here

JISDP 2017 : Tous ensemble, célébrons le sport, le développement et la paix !

Copyrights: Burundi Rugby League Cooperative

JISDP 2017 : Tous ensemble, célébrons le sport, le développement et la paix !

Pour la Burundi Rugby League Cooperative, les préparatifs de la Journée Internationale du Sport au Service du Développement et de la Paix (JISDP) vont bon train. La coopérative, qui a pour vocation de valoriser la pratique du Rugby à XIII dans la région des grands lacs, souhaite organiser un grand évènement à l’occasion de la JISDP 2017. Mais pour cela, il faudra aussi améliorer la gestion des clubs et des Fédérations.

Après plus de deux ans de travail sur le terrain, les membres de la Burundi Rugby League Cooperative ont pu constater les difficultés rencontrées par la population locale lorsqu’elle souhaite participer à des compétitions sportives ou à des activités de maintien des capacités physiques. Il s’avère que certains pays sub-sahéliens connaissent plus de problèmes d’ordre financier que d’autres pays du monde. Cela a pour conséquence une baisse des inscriptions dans les clubs, une diminution de l’effectif actif au fil des années et un vieillissement des élites sportives africaines. De plus, des désaccords tenaces dans les rangs des Fédérations – particulièrement en ce qui concerne la gestion - entraînent de sérieuses pertes pour les clubs et les associations affiliés.

Face à cette situation, la Burundi Rugby League Cooperative a décidé d’agir et de se mobiliser autour de la formation des éducateurs, des gestionnaires associatifs, des officiels de match, et des coachs. Deux ateliers de formation pour les officiels de match ont déjà été réalisés début mars. L’idée est simple, si tous les acteurs du monde du sport acquièrent les compétences relatives à leurs postes respectifs, ils seront plus aptes à recevoir et à appliquer des directives. Cela permettra aussi de contribuer par le biais du sport à l’atteinte des objectifs de développement durable et à la promotion d’une culture de paix au Burundi. Pour une gestion optimale du domaine sportif, la Burundi Rugby League Cooperative insiste sur le fait que :

Pour que les officiels d’une fédération agissent de manière responsable, il faut avant tout disposer de structures de travail, respecter la hiérarchie, suivre les lignes directrices et les objectifs à atteindre selon les critères établis par la Fédération Internationale.

Malgré la bonne volonté des officiels des Fédérations, la plupart des Comités de direction n’ont pas le temps de lire et ne saisissent donc pas ce qu’on leur demande. Ils se complaisent dans des manigances et se laissent manipuler par les évènements ce qui ne peut être acceptable par les Fédérations Internationales qui fournissent les fonds et les moyens de travail. 

Sur le continent Africain, le Rugby League est géré par la Rugby League European Federation (ang). Les clubs africains de Rugby à XIII doivent donc être en mesure de discuter avec les structures internationales à propos de sujets comme la mobilité de leurs équipes nationales ou l’amélioration des conditions de préparation des joueurs. Voilà pourquoi l’organisation d’un grand évènement sportif pour la JISDP au sein d’un pays africain pourrait permettre de mettre en lumière les problématiques du développement du sport sur le continent, et le potentiel du sport et développement. Pour organiser cet évènement, le Burundi Rugby League Cooperative devra rassembler au moins 4 pays africains et 5 pays européens. A l’heure actuelle, le défi reste entier.

 

About

Article type

News

Published

Tuesday, March 14, 2017 - 10:30