You are here

Journée internationale de la jeunesse 2022 : quid du leadership et de l'engagement des jeunes dans le SDP ?

Copyrights: sportanddev / USAG Humphreys

Journée internationale de la jeunesse 2022 : quid du leadership et de l'engagement des jeunes dans le SDP ?

A l’occasion de la Journée internationale de la jeunesse 2022, sportanddev publie son rapport « Leadership et engagement des jeunes dans le sport au service du développement (SDP) » en français !

L’an dernier, la Plateforme internationale pour le sport et le développement (sportanddev) a lancé un appel à articles sur l'engagement et le leadership des jeunes dans le sport au service du développement, en partenariat avec le Commonwealth. Cet appel à articles avait pour objectif de donner la parole aux jeunes et aux organisations, et de partager leurs histoires.

Les jeunes et les pays du « Sud » en première ligne

sportanddev a reçu 52 articles en provenance des six continents. La majorité d’entre eux émanaient de pays à revenu faible ou intermédiaire. Étant donné que la plupart des jeunes du monde sont originaires des pays dits du Sud, il est encourageant de voir la diversité et la force des initiatives émanant de ces régions.

De nombreux articles provenaient du secteur universitaire, la plupart d'entre eux étant axés sur des projets universitaires spécifiques qui relient les étudiants à la communauté au sens large par le biais d'un projet de sport au service du développement. Divers articles ont également été reçus de clubs sportifs, de représentants de gouvernements et d'organisations de la société civile (par exemple, des groupes de défense).

Nombres de contributions ont été soumises par des jeunes. Ces dernières aident les lecteurs à comprendre leur point de vue et les défis auxquels ils sont confrontés, dans le cadre et au-delà du sport au service du développement, ainsi que la manière dont ils abordent ces questions. Les jeunes contributrices et contributeurs ont réfléchi à la manière dont le sport a eu un impact sur leur vie et leur a permis d'être plus résilients dans une période de grande incertitude.

Les articles reçus couvraient un large éventail de sujets. Néanmoins, quatre priorités clés, à savoir des problématiques soulignées à de multiples reprises par plusieurs autrices et auteurs sont apparues, à savoir :

  • L’inclusion
  • L’employabilité et l’autonomisation économique
  • Le leadership par les pairs
  • Le partage du pouvoir

Ces principaux enjeux devraient donner matière à réflexion aux décideurs politiques et aux praticiens travaillant avec les jeunes.

Lacunes et pistes d’avenir

L'une des plus grandes lacunes au sein des articles soumis consiste en l'absence d'une perspective politique sur la façon dont les jeunes peuvent être inclus dans les processus décisionnels au-delà du niveau local/de la base. Ainsi, peu d'entre eux ont abordé le partage du pouvoir et le leadership des jeunes dans les grandes organisations sportives ou les fédérations sportives.

Par ailleurs, si l'inclusion des jeunes marginalisés reste un thème majeur dans tous les articles, aucun ne traite de l'inclusion des jeunes LGBTQ+ dans les programmes sportifs ni des défis auxquels ils sont confrontés.

Bien que certaines contributions aient évoqué la pandémie de COVID-19 comme l'un des principaux facteurs affectant actuellement le sport au service du développement, elles n'ont pas abordé la manière dont le leadership des jeunes peut être exploité pour « reconstruire en mieux ». En outre, un seul article détaillait l'impact que le sport peut avoir sur la santé mentale des jeunes.

Dans le même ordre d'idées, très peu d'articles ont parlé du rôle croissant de la technologie dans le maintien de l'engagement des jeunes dans le sport, en particulier pendant la pandémie, et de la confluence du sport et de la technologie, qui est particulièrement pertinente chez les jeunes (par exemple, le sport électronique).

Enfin, aucun article n'a abordé l'importance du changement climatique et la manière dont les jeunes, qui supporteront le poids de cette crise, peuvent faire partie de la solution.

À l'avenir, nous encourageons les soumissions liées à ces sujets afin de faciliter un plus grand dialogue et de contribuer à combler les écarts entre la politique et la pratique dans ce domaine, notamment en veillant à ce que les jeunes soient impliqués de manière plus significative. En juillet 2022, lors de la réunion des chefs de gouvernements du Commonwealth, les 54 chefs d'État se sont d’ailleurs engagés à se concentrer sur l’autonomisation des jeunes, en proclamant 2023 comme étant « l’année de la jeunesse ». L'heure du changement a sonné.

Cet appel à articles et ce rapport ont été produits dans le cadre d'un partenariat entre sportanddev et le Commonwealth, qui soutient la plateforme depuis longtemps.

About

Article type

News

Published

Friday, August 12, 2022 - 10:19