You are here

La Fondation Société Générale accueille Terres en mêlées à la Défense

Copyrights: Carenews

La Fondation Société Générale accueille Terres en mêlées à la Défense

Vendredi 1er février, la Fondation Société Générale accueillait dans ses locaux l’association Terres en mêlées, partenaire prioritaire de son programme de soutien aux projets de solidarité en Afrique, pour une rencontre avec les collaborateurs du Groupe. Depuis 2011, l’association utilise le rugby comme outil d’insertion, d’éducation et d’émancipation dans diverses régions d’Afrique. Retour sur une visite exceptionnelle de Marcelia, Pela et Sonia, trois bénéficiaires malgaches de l’association en voyage en France pour la première fois, et de Pierre Gony, fondateur de Terres en mêlées.

De Madagascar à la Défense et au Stade de France

Pour Marcelia, Pela et Sonia et toute l’équipe de Terres en Mêlées, ce voyage est un rêve. Arrivées de Madagascar la veille, les trois jeunes femmes ont donné le coup d’envoi du match d’ouverture du tournoi des Six Nations au Stade de France, à l’initiative de la Fondation Société Générale et de la Fédération Française de Rugby. Ce matin, elles découvrent la Défense, ses problèmes de RER et ses grandes tours. Elles visitent la collection d’art contemporain Société Générale et l’exposition « Peinture sous pression » de l’artiste Louis Granet. Un univers pop et bande dessinée très éloigné de leur quotidien de village côtier malgache qu’elles immortalisent avec de nombreuses photos.

 À peine la visite terminée, les jeunes femmes de Terres en Mêlées sont amenés à témoigner lors d’une conférence-rencontre à destination des collaborateurs Société Générale. L’occasion pour Pierre Gony, ancien rugbyman professionnel et éducateur sportif, de raconter avec beaucoup d’émotion la genèse de ce projet et de présenter le parcours remarquable de ces trois jeunes femmes.

Grandir avec le rugby à Madagascar

Arrivé à Madagascar en 2014, Pierre Gony voulait transmettre les valeurs du rugby à une jeunesse très isolée et ainsi les engager pour le développement de leur communauté. Depuis, les soutiens sont nombreux, de World Rugby à l’Award Sport for Equality et bien sûr la Société Générale, qui contribue à financer le déploiement des programmes Terres en Mêlées au Burkina Faso, au Togo et au Maroc. « La jeunesse a envie de s’engager », témoigne Pierre Gony. 

Il manque juste l’étincelle. Le ballon de rugby peut être un facteur qui change des vies. »

De leur côté, Marcelia, Pela et Sonia peuvent se vanter, seulement quelques années après leur découverte de ce sport, d’être doubles championnes nationales en titre de rugby scolaire et capitaines de leurs équipes Terres en Mêlées respectives. Marcelia a vu son parcours raconté dans le film La jeune fille et le ballon ovale de Christophe Vindis ; Pela fait partie de l’équipe nationale malgache de rugby féminin. Elles viennent de villages de pêcheurs ou d’agriculteurs producteurs de riz et sont unanimes sur ce que Terres en Mêlées leur a apporté. « J’ai mûri », « Je suis plus forte », « J’ai pu voyager et découvrir de nouvelles choses », disent-elles. Mais surtout, elles ont appris que le rugby n’était « pas que pour les garçons » et qu’elles avaient elles aussi des choses à défendre sur le terrain. Leur énergie et leur enthousiasme ont séduit et chacun est reparti avec un message : allumer sa télévision le soir-même à 21h pour les voir porter haut et fort les couleurs de leur association pour le kick-off du match France-Pays de Galles.

 

 

 

 

About

Article type

News

Author

Carenews

Published

Tuesday, February 26, 2019 - 10:49