You are here

Lancement de l'initiative Girls CAN afin de favoriser l'inclusion des filles à travers le sport

Lancement de l'initiative Girls CAN afin de favoriser l'inclusion des filles à travers le sport

L’ONG Tibu Africa et le Ministère de l’Education nationale, du Préscolaire et des Sports ont annoncé l’organisation de la Girls CAN Initiative, lors d’une conférence de presse organisée à Casablanca le 22 février 2022, en présence de nombreux acteurs de l’écosystème.

A l'approche de la CAN Féminine TotalEnergie Maroc 2022 qui aura lieu en juillet prochain, TIBU Africa lance, en partenariat avec le Ministère de l’Education nationale, du Préscolaire et des Sports, le projet Girls CAN Initiative, pour initier et accompagner le débat sur la promotion du sport en tant que véritable levier d’équité et d’autonomisationLa Girls CAN Initiative ciblera en premier lieu les filles en situation d’abandon scolaire et de NEET issues principalement de zones défavorisées.

«  Le Maroc, à l’image de tous les pays africains, dispose d’un capital humain exceptionnel. Le sport à son tour, peut être un outil puissant pour apporter une contribution positive à la société et aux défis auxquels nous faisons face chaque jour.

A travers l’initiative Girls CAN, nous voulons que les filles comme les garçons puissent profiter de manière équitable du plein potentiel que peut apporter le sport en matière de leadership, d’émancipation et de réussite éducative et professionnelle.

L’intégration de la dimension de genre dans les programmes du sport et développement est une étape importante pour parvenir à un développement large et inclusif », a déclaré Mohamed Amine ZARIAT, Ashoka Fellow & Président de l’ONG Tibu Africa.

Le choix de Tibu Africa s’est porté sur 12 quartiers défavorisés de Casablanca. Chaque quartier représentera un pays africain participant à la Coupe d'Afrique féminine de football. Chaque équipe de quartier sera composée de 20 jeunes filles bénéficiaires et trois joueuses âgées de 20 à 25 ans seront formées afin de devenir animatrices sport-santé. Au total, 240 filles bénéficieront directement de ce projet. 

La Girls CAN Initiative démarrera le 6 mars, avec la course solidaire #Run4Her. Dès le 6 avril, à l’occasion de la Journée internationale du sport au service du développement et de la paix, un bootcamp de 45 jours sera organisé en faveur des 36 animatrices sport-santé. Elles pourront ainsi acquérir des compétences en matière d’animation de football, des compétences techniques, comportementales et entreprenariales.

Des entraineures et des joueuses des États-Unis, des Pays-Bas, du Danemark et du Maroc devraient également rejoindre le le projet afin de fournir auquel les bénéficiaires peuvent s ́identifier. A l’issue du bootcamp, les 36 animatrices sport-santé retourneront dans leurs quartiers pour organiser des « day-to-day activities » et mettre en place des activités ayant pour vocation de motiver, sensibiliser et orienter les filles vers la reprise de l’école.

Des compétitions sportives inter-quartiers, aux couleurs des 12 pays africains, auront lieu du 13 juin au 21 juillet, la finale se jouera le 22 juillet 2022. Le 23 juillet, de nombreux acteurs locaux, publics, institutionnels et privés assisteront à la présentation finale des projets portés par les 36 jeunes femmes dont l’objectif est de renforcer le leadership féminin au niveau local, créer des opportunités de collaboration et de partenariat pour les bénéficiaires mais également de plaider pour l’adoption d’un quota dans la gestion des terrains de proximité par des femmes.

La Girls CAN Initiative vise à atteindre les résultats suivants :

  • 70 % des femmes ayant participé à la Girls CAN Initiative sont insérés professionnellement dans des métiers liés au sport 
  • 70 % des 204 filles bénéficiaires du projet reprennent l’école à travers le programme des écoles de la Deuxième Chance - Nouvelle Génération 
  • Une meilleure visibilité quant aux modèles de femmes sportives auxquelles les jeunes fiffes peuvent s’identifier afin d’engendrer un changement positif et durable dans les 12 quartiers de la région Casablanca-Settat 
  • L’appui au lancement de cinq initiatives et projets dédiés à l’émancipation des femmes et filles de la région 
  • Faire de cette initiative une meilleure pratique dans l’autonomisation des filles et femmes par le sport et la dupliquer d’autres régions marocaines et d’autres pays en Afrique, auprès de la CAF et de la FIFA

Ce projet s’inscrit dans un cadre international faisant de l’équité de genre l’un des 17 Objectifs de développement durable, et répond à la vision stratégique de l’ONG Tibu Africa qui vise à devenir la locomotive du développement par le sport en Afrique à l’horizon 2030.

About

Article type

News

Author

Tibu Africa

Published

Tuesday, March 1, 2022 - 15:02