You are here

L’apprentissage préscolaire par le sport et le jeu en Inde

Copyrights: Swiss Academy for Development

L’apprentissage préscolaire par le sport et le jeu en Inde

La Swiss Academy for Development (SAD) donne de meilleures chances aux enfants défavorisés de réussir à l’école et dans la vie.

Après avoir mené avec succès le projet Move 4 New Horizons (M4NH) au Népal, récompensé en 2011 par le "UNICEF Sport for Education Award“, la Swiss Academy for Development (SAD) entreprend un programme similaire dans 50 centres de la petite enfance en Inde.

Malgré les efforts du gouvernement indien, les inégalités en termes d’accès aux services d’éducation et de santé de qualité subsistent. L’Uttar Pradesh est l’état avec le taux de fréquentation scolaire le plus bas (73% contre une moyenne de 82% pour l’ensemble du pays), selon une étude menée par UNICEF en 2014. Les taux d’abandon scolaire dans le primaire sont aussi très élevés (12% d’après le Uttar Pradesh Education Status Report de 2013, soit le double de la moyenne nationale). Les enfants vivant dans les villages les plus reculés ou issus des castes et des milieux socioéconomiques les plus bas sont les plus affectés car ils manquent de certaines compétences nécessaires pour poursuivre leur scolarité et sont plus susceptibles d’abandonner l’école.

Il est donc primordial de stimuler le développement physique, cognitif, social et émotionnel des enfants dès leurs premières années de vie, lorsque leur cerveau est le plus réceptif, ou ils risquent de souffrir de retards de développement irréversibles.

Le projet Move & Improve a pour objectif d’affronter cette problématique en offrant un espace actif et chaleureux à plus de 2,000 enfants en bas âge pour qu’ils puissent grandir et s’épanouir afin d’augmenter leurs chances de terminer l’éducation primaire et ainsi prendre un meilleur départ dans la vie. Le programme a démarré en 2015 dans le district du Mirzapur, Uttar Pradesh, en partenariat avec l’organisation locale CREDA (Centre for Rural Education and Development Action).

Ce projet vise les enfants les plus vulnérables : 55% ont des parents illettrés et 98% de leurs familles appartiennent aux castes les plus basses et marginalisées. Jusqu’ici les résultats sont prometteurs. Seulement 1% des enfants ont abandonné le programme et 125 sont déjà inscrits dans leur première année d’école primaire formelle.

Ce programme contribue au développement des enfants au travers d’un curriculum holistique centré sur l’enfant, proposant de nombreuses opportunités d’apprentissage par le biais d’activités physiques et de jeux interactifs et amusants pour les enfants de 3 à 6 ans. De plus, le programme vise à former et soutenir les enseignantes recrutées localement avec des guides pratiques expliquant comment inclure une approche sportive et ludique dans leur enseignement de tous les jours et dans les activités de classe.

L’éducation parentale implique les familles dans le projet, leur offrant la possibilité de discuter de questions sur le bien-être des enfants et partager des bonnes pratiques en matière de nutrition et d’hygiène. Ils contribuent aussi aux centres éducatifs en fabriquant du matériel pédagogique à partir de matériaux recyclés. La participation de la communauté permet au projet d’être durable et d’avoir des effets sur le long terme.

En améliorant les résultats d’apprentissage des enfants marginalisés et en construisant une base solide pour leur futur, SAD contribue à briser le cercle de pauvreté qui se perpétue d’une génération à l’autre.

About

Article type

News

Published

Wednesday, March 22, 2017 - 17:03