You are here

Le HCR diffuse sur les réseaux sociaux une poignante vidéo de soutien aux équipes olympiques et paralympiques d’athlètes réfugiés

Copyrights: HCR/Brook Mitchell

Le HCR diffuse sur les réseaux sociaux une poignante vidéo de soutien aux équipes olympiques et paralympiques d’athlètes réfugiés

En cette Journée internationale du sport au service du développement et de la paix, le HCR diffuse une émouvante campagne appelant le monde à soutenir les équipes olympiques et paralympiques d’athlètes réfugiés.

Le HCR, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés, a diffusé ce jour sur les réseaux sociaux une émouvante campagne appelant le monde à soutenir les équipes olympiques et paralympiques d’athlètes réfugiés. Cette campagne mondiale s’appuie sur une vidéo spectaculaire, « Le voyage », qui décrit les parcours hors du commun des réfugiés et leur espoir de participer aux Jeux olympiques et paralympiques.

Diffusée ce 6 avril pour marquer la Journée internationale du sport au service du développement et de la paix, la vidéo « Le voyage » est le récit romancé du périple d’une réfugiée forcée de fuir son foyer à pied pour échapper au conflit et à la persécution. Traversant terres et mers, elle finit par rejoindre un lieu en sécurité, reconstruit sa vie et commence à s’entraîner à la course pour atteindre un objectif nouveau : une médaille. Créée avec la collaboration de deux réfugiés titulaires de bourses du CIO, la vidéo révèle le pouvoir transformateur du sport qui apporte espoir et changement aux personnes qui ont été contraintes de fuir.

Il y a actuellement plus de 60 athlètes et para-athlètes réfugiés qui s’entraînent dans l’espoir de concourir aux Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo 2020. Le HCR travaille en étroite collaboration avec le Comité international olympique (CIO) et le Comité international paralympique (CIP) afin de soutenir les athlètes réfugiés qui continuent de s’entraîner, malgré les défis posés par le déplacement et la pandémie de Covid-19, sans renoncer à leur rêve de participer physiquement aux JO de Tokyo.

Première organisation mondiale chargée de la protection des personnes qui ont été forcées de fuir leurs foyers, le HCR sait que le sport est plus qu’une simple activité de loisir ; il a le pouvoir de ramener l’espoir, de guérir et d’aider les réfugiés à revendiquer leur avenir. Avec plus de 80 millions de personnes aujourd’hui déracinées à travers le monde, le HCR travaille avec les gouvernements, les milieux du sport, la société civile et les réfugiés à travers le monde pour construire un avenir meilleur dans lequel toute personne contrainte de fuir – y compris les personnes handicapées – puisse avoir accès au sport et le pratiquer à tous les niveaux.

La vidéo « Le voyage » a été créée pour le HCR, en partenariat avec le CIO et le CIP, par Don’t Panic, une agence primée, avec une mise en scène de Pantera, via Anonymous Content.

Voici ce qu'en en dit Rose Nathike Lokonyen, membre de l'équipe des athlètes réfugiés aux Jeux olympiques de Rio 2016 et sympathisante du HCR, qui a collaboré à la production de la vidéo : « L'histoire racontée dans la vidéo ‘Le voyage’ est similaire à la mienne et à celle des autres athlètes réfugiés. Je m'entraîne de façon intensive dans l'espoir de participer aux Jeux de Tokyo. Je veux aider les gens à travers le monde à mieux comprendre la vie des réfugiés et combien le sport peut les aider à changer de vie. J'espère que les gens soutiendront les équipes olympiques et paralympiques d’athlètes réfugiés. » (Sympathisante du HCR, Rose est une réfugiée sud-soudanaise qui vit au Kenya).

Dominique Hyde, Directrice des relations extérieures du HCR : « Le HCR est extrêmement fier de soutenir la formation des athlètes réfugiés en vue des Jeux olympiques et paralympiques. Envers et contre tout, ces extraordinaires athlètes ont continué de nourrir leur rêve de représenter des millions de réfugiés à travers le monde. En concertation avec nos partenaires du CIO et du CIP, nous œuvrons pour un monde où tous ceux qui ont été forcés de fuir – y compris les personnes handicapées – peuvent exercer leur droit au sport et jouer à tous les niveaux. »

Masomah Ali Zada, athlète cycliste et réfugiée afghane vivant à Lille, France : « Cette vidéo ‘Le voyage’ est une combinaison des parcours et du vécu de nombreux athlètes qui s’entraînent actuellement pour les équipes olympiques et paralympiques d’athlètes réfugiés. L’opportunité de représenter les 80 millions de personnes déracinées à travers le monde et de participer aux Jeux olympiques et paralympiques dépasse tout ce dont j’ai toujours rêvé ou imaginé, mais je m’entraîne de façon intensive et je veux montrer à tous ce qui est possible grâce au pouvoir transformateur du sport dans nos vies et quand nous donnons le meilleur de nous-même. J’espère que les gens du monde entier apporteront leur soutien aux équipes olympiques et paralympiques d’athlètes réfugiés. »

About

Article type

News

Author

UNHCR

Published

Tuesday, April 6, 2021 - 15:01

E-Newsletter subscribe