You are here

Le Maroc dans les petits papiers de la NBA

Copyrights: Libération Maroc

Le Maroc dans les petits papiers de la NBA

Le trophée soulevé par Masai Ujiri, Serge Ibaka, Pascal Siakam sous le maillot des Toronto Raptors, ont mis à l’honneur les couleurs de l’Afrique lors des dernières finales NBA. Quelques mois auparavant, c’est la Fédération internationale de basket-ball, ainsi que la National basketball association qui annonçaient la création d’une nouvelle Ligue africaine de basket au début de l’année 2020 qui réunira douze équipes du continent.

On dirait bien que l’Afrique est plus que jamais dans les petits papiers des plus puissantes associations de basket au monde. Et ce n’est pas qu’une impression. La présence de Ray Allen, à Khouribga, il y a quelques jours en est le parfait exemple.

L’une des plus fines gâchettes longue distance de la NBA, Hall Of Famer (2018), champion olympique (2010) et plusieurs fois auréolé du titre de champion était présent lors de l’inauguration d’un nouveau terrain de basket à Khouribga. « Il y a tellement de grands sportifs qui sont originaires d’Afrique. Construire des infrastructures ici est important », a confié Ray Allen à RFI dans la lignée des programmes Jr. NBA. Un programme censé inculquer à un maximum de jeunes Africains les rudiments de la balle orange. Il sera développé sur le sol marocain via un partenariat entre la NBA et le groupe OCP.

Si un autre terrain est prévu à Benguerir, c’est à Zenata que tout a commencé. Convaincues de la puissance du sport au service du développement, la NBA, d’une part, et la Fédération internationale de football association (FIFA), d’autre part, ont, chacune, signé un partenariat ambitieux et dynamique avec l’Agence française de développement (AFD) pour encourager et démocratiser la pratique sportive en Afrique, confirmant le choix résolu de l’AFD de faire du sport un axe fort de sa stratégie. Plus qu’un symbole, c’est au sein de l’éco-cité marocaine, Zenata, qu’en juillet dernier, a été construit le tout premier terrain de basketball issus du programme sport-éducation lancé par l’AFD et la NBA.

Depuis, des sessions de formation au basket (NBA Clinics) ont été organisées, pour le plus grand bonheur de dizaines d’enfants âgés de 8 à 12 ans, sous la houlette de Kita Matungulu, le formateur en chef de la NBA. Paré des couleurs des Objectifs de développement durable (ODD), ce terrain illustre également le développement urbain et social intégré et contrôlé dans la zone métropolitaine du Grand Casablanca dont rêve la ville de Zenata, laquelle est financée par l'AFD à hauteur de 150 millions d'euros, et devrait compter 300.000 habitants et créer 100 000 emplois.

Présent lors de l’inauguration, Amadou Gallo Fall, le directeur général de NBA Africa et président de la Basketball africa league a affirmé que « le lancement du nouveau programme Junior NBA de Zenata, en partenariat avec l'AFD, s'inscrit dans la continuité des efforts déployés pour utiliser la force du sport afin d'influencer positivement la jeunesse africaine ». Et d’ajouter : « Nous espérons que ce nouveau terrain de basket et les sessions de formation encourageront d'autres garçons et filles marocains à pratiquer ce sport et à mener une vie saine et active. »

About

Article type

News

Author

Chady Chaabi pour Libération Maroc

Published

Tuesday, September 17, 2019 - 11:29