You are here

Le monde du sport boycotte la Russie

Copyrights: FC Barcelona; Barcelona and Napoli players on their match on 25 February

Le monde du sport boycotte la Russie

Alors que la Russie continue d'envahir l'Ukraine, de nombreux organismes sportifs ont apporté leur soutien à l'Ukraine en s'élevant contre la Russie et en suspendant cette dernière de nombreuses compétitions sportives.

MISE À JOUR : Le Tribunal arbitral du sport (TAS) a confirmé que l'Union russe de football (URF) a déposé des appels (EN) contre la FIFA et l'UEFA, contestant les suspensions des équipes et des clubs russes des compétitions organisées par ces deux instances dirigeantes du football. L’URF a également déposé plainte contre toutes les équipes qui ont publiquement refusé de jouer contre la Russie, notamment la Fédération polonaise de football, la Fédération suédoise de football, la Fédération tchèque de football, la Fédération du Monténégro de football et la Fédération maltaise de football.

À la suite de l'invasion de l'Ukraine par la Russie et supportée par le Belarus le 24 février dernier, de nombreuses et diverses sanctions ont été prises à l'encontre de ces deux pays. Le monde du sport a également apporté son soutien à l'Ukraine. Les athlètes, les organisations sportives et les supporters (EN) ont également exprimé leur appui à l'Ukraine par le biais d'un certain nombre d'actes et de mesures.

Voici ce qui s'est passé jusqu'à présent :

Les fédérations sportives

1. Le Comité international paralympique (CIP) a interdit à tous les athlètes russes et bélarusses (EN) de participer aux Jeux paralympiques de Pékin 2022. Après avoir reçu des réactions négatives pour avoir initialement autorisé les athlètes de ces deux pays à concourir en tant que sous bannière neutre, le CIP est revenu sur sa position en invoquant la « sûreté et la sécurité des athlètes ».

2. La Fédération internationale de tennis de table (ITTF) a interdit (EN) aux joueurs et aux officiels russes et bélarusses de participer à tout événement, suivant ainsi les recommandations du CIO.

3. La Fédération internationale de gymnastique a interdit pour une durée indéterminée à tous les athlètes et officiels russes et bélarusses (EN), y compris les juges, de participer à toute compétition sanctionnée. La Fédération mondiale de curling a également interdit à la Russie de participer à ses championnats, qui avaient d’ailleurs été déplacés de Russie pour le reste de la saison.

4. La FIFA a suspendu toutes les équipes de football russes jusqu'à nouvel ordre. Cela inclut leur exclusion de la prochaine Coupe du monde au Qatar. Alors que la FIFA avait initialement autorisé (EN) les équipes russes à concourir en territoire neutre sans leur drapeau, la réaction d'autres pays, dont l'Angleterre, le Pays de Galles, la Suède, la Pologne et la République tchèque, a conduit l'instance dirigeante du football mondial à interdire toutes les équipes russes.

5. Le 27 février, la Fédération internationale de judo (FIJ) a déchu (EN) le président russe Vladimir Poutine de son titre de président honoraire du conseil d'administration, titre qu'il détenait depuis 2008.

6. L'UEFA, l'instance dirigeante du football européen, a également banni toutes les équipes russes (EN), qui ne seront pas autorisées à participer à l'Euro féminin de cet été. La finale de la Ligue des champions de l'UEFA, qui devait se dérouler à Saint-Pétersbourg en mai, a été déplacée à Paris (EN). Le club Spartak Moscou a été retiré de l'Europa League. L'UEFA a également mis fin à son partenariat (EN) avec le géant russe de l'énergie Gazprom.

7. Le Grand Prix de Formule 1 de Russie, qui devait se dérouler à Sotchi en septembre prochain, a également été annulé par la FIA (EN), l'organe directeur de la F1. Cette annonce est intervenue après que les précédents champions Sebastian Vettel et Max Verstappen, ainsi que d'autres pilotes de F1, ont déclaré qu'ils ne participeraient pas à la course si elle avait lieu. La FIA est encore en train de décider (EN) si elle suspend tous les pilotes russes des courses, ce qui met en péril l'avenir de la star russe de la F1 Nikita Mazepin.

8. Le Comité international olympique (CIO) a demandé l'interdiction (EN) pour les athlètes russes et bélarusses de participer à tout événement sportif. Le CIO a également retiré l'Ordre olympique, sa plus haute distinction, à Vladimir Poutine et à d'autres hauts responsables russes. Cet appel a été lancé quelques jours seulement avant le début des Jeux paralympiques d'hiver de Pékin en 2022.

9. La Fédération mondiale de taekwondo a retiré (EN) à M. Poutine sa ceinture noire honorifique et bannit les drapeaux et hymnes nationaux russes et bélarusses lors des événements. La fédération a également déclaré qu'elle ne reconnaîtrait aucune compétition organisée en Russie ou au Belarus.

10. La Fédération internationale de hockey sur glace (IIHF) a suspendu (EN) toutes les équipes nationales et les clubs russes et bélarusses de toute participation dans toutes les catégories d'âge. En outre, la Russie s'est vu retirer le droit d'accueillir le championnat du monde junior 2023 de l'IIHF.

11. La Fédération mondiale de badminton (BWF) a annulé (EN) tous les tournois sanctionnés en Russie et au Belarus et leur a interdit d'accueillir tout événement futur jusqu'à nouvel ordre. Leurs drapeaux et hymnes ont également été bannis de tous les événements.

12. World Rugby a interdit (EN) à la Russie et au Belarus de pratiquer le rugby au niveau international, jusqu'à nouvel ordre. L'adhésion de la Russie à World Rugby a également été suspendue, ce qui compromettrait la capacité du pays à participer à la Coupe du monde de l'année prochaine.

13. La Fédération internationale de natation (FINA), a annulé (EN) les championnats du monde de natation junior, qui devaient se dérouler en août en Russie. La FINA a également déclaré qu'elle n'accueillerait plus aucun événement en Russie si la situation persistait.

14. La FIDE, l'organe directeur des échecs, a interdit (EN) à la Russie et au Belarus d'accueillir des événements officiels de la FIDE, les drapeaux et les hymnes nationaux de ces pays et a mis fin au parrainage de toutes les entreprises russes et bélarusses.

15. La Fédération mondiale de curling est en train de supprimer (EN) les inscriptions de la Russie au championnat du monde.

16. La Fédération équestre internationale a annoncé le retrait (EN) de tous les événements internationaux de la Russie et du Belarus, et empêchera tous les athlètes de ces deux pays de participer à ses compétitions et événements.

Équipes sportives

1. Le propriétaire de Chelsea, le milliardaire russe Roman Abramovitch, a quitté ses fonctions (EN) quant à la gestion du club, passant les rênes à la Fondation Chelsea, la branche caritative du club de football.

2. L'équipe de F1 Haas a retiré (EN) son sponsor basé en Russie, une société appartenant à Dmitry Mazepin, un proche de Vladimir Poutine.

3. Le club de football Manchester United a mis fin à son contrat de sponsoring (EN) avec la compagnie aérienne nationale russe Aeroflot, qui était le transporteur officiel du club depuis 2013.

4. Le club de football allemand de deuxième division Schalke a renoncé à Gazprom comme sponsor (EN). L'entreprise énergétique russe était le principal sponsor du club depuis 2007.

5. La Grande-Bretagne s'est retirée (EN) de son match de qualification pour la Coupe du monde de basket-ball 2023 de la Fédération internationale de basket-ball (FIBA), qui devait se dérouler au Belarus le 25 février.

Athlètes

1. Le numéro 1 mondial du tennis, le Russe Daniil Medvedev, s'est exprimé après sa victoire sur le Japonais Yoshihito Nishioka à l'Open du Mexique, déclarant qu'il voulait promouvoir la paix (EN).

2. Le deuxième joueur de tennis le mieux classé de Russie, Andrey Rublev, a lancé un appel à la paix (EN) après sa victoire sur Hubert Hurkacz au championnat de tennis de Dubaï. Il a signé un objectif de caméra de télévision sur le court avec le message « pas de guerre s'il vous plaît ».

3. Le footballeur russe Fyodor Smolov s'est exprimé sur les réseaux sociaux (EN) pour apporter son soutien à la paix entre la Russie et l'Ukraine.

4. Le milieu de terrain ukrainien Ruslan Malinovskyi a révélé un maillot de corps avec l'inscription « pas de guerre en Ukraine (EN) », porté sous son maillot, lors d'un match d'Europa League entre l'Atalanta et l'Olympiacos. Ses parents se trouvent actuellement en Ukraine.

5. Les joueurs de Barcelone et de Naples se sont unis (EN) pour afficher une affiche « stop à la guerre » avant leur match d'Europa League.

6. Les joueurs des clubs de football de Manchester City et d'Everton sont entrés sur le terrain avec des drapeaux ukrainiens (EN) et un message contre la guerre avant leur match de Premier League.

7. Le footballeur ukrainien Oleksandr Zinchenko a apporté son soutien (EN) à sa patrie par le biais des médias sociaux.

8. La joueuse de tennis ukrainienne Elina Svitolina a publié sur Twitter (EN) un message demandant l'arrêt de la guerre.

9. L'ancien champion du monde de boxe poids lourd et champion olympique, l'Ukrainien Wladimir Klitschko, a posté un message de soutien à son pays, implorant le monde de venir défendre la démocratie. Dans cette note, il a également déclaré qu'il prendrait les armes (EN) pour mener la guerre contre les Russes. Son frère, Vitali, qui est le maire de Kiev, a déclaré qu'il rejoindrait son frère (EN).

10. Le boxeur professionnel ukrainien et champion poids lourd Oleksandr Usyk a également rejoint la lutte contre l'invasion russe (EN). Il a également lancé un appel à ses compatriotes russes pour qu'ils arrêtent la guerre et a demandé à Vladimir Poutine de mettre fin à l'invasion, dans un message sur les médias sociaux.

Cette histoire est en cours de développement, de plus amples informations seront ajoutées au fur et à mesure de l'évolution de la situation. Vous souhaitez partager votre réflexion sur le sujet ? Soumettez votre article à sportanddev.french@sa4d.ch ou laissez vos commentaires ci-dessous (note : vous devez vous connecter pour poster un commentaire). 

About

Article type

News

Published

Thursday, March 24, 2022 - 09:26

E-Newsletter subscribe