You are here

Le sport au service de l’environnement ? Interview avec Maël Besson

kyklos0022.jpg

Le sport au service de l’environnement ? Interview avec Maël Besson

Trois mois après la COP21, sportanddev.org s’interroge sur le rôle du sport dans le respect de l’environnement. Maël Besson, chargé de mission Sport et Développement durable auprès du Ministère des Sport a répondu à nos questions.

sportanddev : Pourquoi était-il important que les acteurs du monde sportif prennent part à la COP21 ?

Maël Besson : L’accord de Paris, voté unanimement par tous les pays lors de la COP 21, a pour ambition d’engager l’ensemble du monde dans la lutte contre les dérèglements climatiques. Tous les secteurs d’activités sont concernés y compris le sport. Il était donc important que celui-ci prenne part à cette mobilisation internationale en étant présent, pour la première fois, dans l’espace de négociation de la COP.

D’abord, pour affirmer la prise de conscience et la volonté du monde du sport sur ces enjeux. La force de la COP21 a été de rassembler largement autour du sujet. De nombreuses personnalités (Ministres, organisateurs de grands événements, présidents de fédérations sportives etc.) ont souhaitées être présentes pour attester de leurs engagements.

Ensuite, cela a permis d’exposer les solutions et innovations développées par les acteurs sportifs français. L’outil d’aide à l’optimisation des déplacements dans les rencontres sportives « Optimouv » est un exemple. D’autres initiatives du sport français dans la lutte contre le dérèglement climatique sont mises en avant dans un recueil que nous avons rédigé avec le WWF.

sportanddev : Par rapport à d’autres secteurs économiques, le sport est-il en avance ou en retard en matière de mesures écologiques ?

M.B : Le monde du sport comprend un grand nombre d’acteurs différents confrontés à des enjeux différents. La prise en compte de la dimension environnementale doit donc se faire de manière différencié en fonction de la nature de l’activité, de la « culture » de discipline, du territoire d’implantation, des parties prenantes etc.

Un gestionnaire de stade ne peut pas avoir la même approche qu’un fabriquant de matériel sportif, un organisateur de grands événements sportifs, un club sportif ou un sponsor. Chacun a un impact, une responsabilité et un pouvoir d’action différent.

De plus en plus d’acteurs du sport intègrent de manière profonde et pertinente ces enjeux pour des raisons idéologiques ou pour des raisons stratégiques. Les fabricants de matériel sportif innovent dans l’écoconception et le trophée Ecoconception récompense les meilleurs pratiques. L’éco-responsabilité dans les événements sportifs est devenue incontournable, les fédérations sportives s’unissent et partagent sur des projets d’optimisations des déplacements, de lutte contre le gaspillage alimentaire ou sur du partage de savoir et savoir-faire, des piscines sont chauffées en partie par des Datacenter ou par les eaux usées, etc…

sportanddev : Quelle contribution peut apporter le sport à la protection de l’environnement ?

M.B : D’une part, le sport, comme n’importe quel secteur de notre société, a une responsabilité à assumer. Il doit prendre en compte les impacts environnementaux dans ses activités et les réduire.

D’autre part, le sport, par les valeurs d’exemplarité et d’éducation qu’il véhicule, peut et doit jouer un rôle dans cette prise de conscience et dans le changement de comportement. Il a le pouvoir de changer nos modes de fonctionnement de manière durable et profonde.

Enfin, le sport peut être source de solutions. Par sa capacité à canaliser les dynamiques et les moyens, il peut être un acteur responsable et positif sur les enjeux environnementaux : le sport comme moyen de transport doux, le sport comme source d’innovation notamment dans l’écoconception des bâtiments, le sport comme vitrine des savoir-faire écoresponsables, etc.

About

Article type

News

Author

Grégoire Luisier

Published

Tuesday, March 1, 2016 - 23:00