You are here

L’impact environnemental des JO 2016 : Problèmes et solutions

rio2016_env_impact_30410.jpg

L’impact environnemental des JO 2016 : Problèmes et solutions

Une infographie met en avant les efforts réalisés pour réduire l’empreinte carbone des JO de Rio.

Cette infographie apparait sur le site internet de GreenWatch.

Plus de 10 000 athlètes venant du monde entier sont attendus pour participer à l’édition 2016 des JO à Rio. La compétition aura lieu sur les sites situés dans les zones de Barra da Tijuca, Copacabana, Maracanã et Deodoro.

Les infrastructures nécessaires et le dispositif mis en place pour l’évènement sont conséquents et dépassent tout autre compétition sportive existante et, en conséquence, plus difficiles à administrer. Cette année, le défi est d’autant plus grand car, en plus du sport et de la culture, le CIO considère l’environnement comme une des priorités de l’Olympisme.

Détail amusant : bien que ce soit la première fois que Rio accueille les JO, ce n’est pas la première fois que la ville s’invite dans le débat sur l’environnement. En 1992, Rio avait déjà accueilli la conférence des Nations Unies sur l’environnement et du développement, plus connu sous le nom de sommet de Rio. Pour la première fois cette année-là, le CIO était présent et s’était positionné en faveur de Jeux Olympiques respectant l’environnement.

A GreenMatch, nous croyons en un mode de vie et de voyage durable, comme le fait également le comité d’organisation des JO 2016 à l’aide de plusieurs mesures d’ampleur destinées à réduire l’impact des Jeux sur l’environnement. Le site officiel de l’évènement affirme que l’édition 2016 sera la plus durable jamais organisée.

Nous avons réalisé une infographie qui montre les menaces qui pèsent sur l’environnement et présente les solutions mises en place.

Pour voir l'article original, consultez le site internet de GreenWatch

Une traduction de l'infographie est disponible en dessous de celle-ci.

Environmental Impact of Rio2016

Traduction du contenu de l'infographie :

28 500 athlètes et membres du staff arriveront à Rio en avion
30 millions d’articles vendus ou loués
17 000 tonnes de déchets
6 000 tonnes de nourriture
1 500 bus pour les athlètes et membres du staff
29 500 gigawatts utilisés
23 500 litres de carburant
Un total de 3 600 000 tonnes de Co2 émis lors des JO de Rio

Les solutions
Utiliser des techniques modernes pour atténuer l’émission carbone des Jeux
Compenser le carbone occasionné par l’arrivée en avion des 25 800 athlètes et membres du staff
Nettoyer les plans d’eau près des Jeux
Faire utiliser à tous les spectateurs et travailleurs les transports publics
Utiliser 2,8 millions de litres d’éthanol et 4 millions de litres de DieselBio plutôt que les énergies fossiles
Fabriquer les médailles à partir de matériaux recyclables
Aucune viande ne proviendra des aires déboisées
Recycler les déchets organiques

[Cet article a été édité et traduit par l'Equipe opérationnelle sur la base d'un article paru sur sportanddev le 22 juillet 2016]
var options={ "publisher": "1a005803-67b5-4f1c-bbc4-76e207266b69", "position": "right", "ad": { "visible": false, "openDelay": 5, "closeDelay": 0}, "chicklets": { "items": ["facebook", "twitter", "linkedin", "pinterest", "email", "sharethis"]}};

About

Article type

News

Author

Alberto Ravelli

Published

Thursday, August 4, 2016 - 23:00