You are here

L’incubateur Playlab. Sport et réfugiés

L’incubateur Playlab. Sport et réfugiés

A travers l’Europe, le sport est utilisé comme un outil pour briser les barrières entre les communautés existantes et les réfugiés. Courant 2015 et 2016, plus de 2,5 millions de réfugiés ont demandé l’asile en Europe. 2,5 millions de personnes en quête de sécurité en Europe, même si atteindre le continent n’est pas toujours synonyme de sécurité étant donné que les risques d’exclusion, de violence, d’abus, de discrimination et de racisme sont bien réels pour beaucoup d’entre eux.

En 2018, Play International lance un incubateur à destination des particuliers et des organisations utilisant le sport comme un outil pour favoriser l’inclusion des réfugiés, en soutenant le développement de six solutions concrètes concernant 1000 personnes.

Le principal objectif consiste à identifier et à supporter une demi-douzaine de particuliers ou d’organisations qui innovent dans ce domaine à travers des projets émergents. Grâce à un atelier intensif d’une semaine et à un soutien adapté au terrain, l’objectif à court terme est d’augmenter leur impact, d’atteindre d’avantage de personnes, d’être plus durable et d’augmenter leur efficacité.

L’apprentissage et l’expérience acquis par les organisations permettront d’informer et de générer une réflexion transparente sur ce qui fonctionne dans ce domaine, ce qui représente une bonne pratique et les pièges communs à éviter. Tout cela sera publié dans un rapport.

Le sport peut être un puissant levier de cohésion sociale et de changement.

Play International utilise le sport en tant qu’outil psychosocial pour la prévention, l’inclusion sociale et la reconstruction. Au Burundi par exemple, Play International a travaillé aux côtés du PNUD dans des villages ruraux où des tensions existent entre les populations locales et les populations déplacées. Des animateurs expérimentés y ont organisé des activités sportives quotidiennes pour quelques 4000 enfants déplacés. Résultat, les préjudices et les comportements discriminatoires ont baissé.

Il existe beaucoup d’autres programmes pour les réfugiés qui démontrent le potentiel du sport pour l’inclusion sociale, la résolution des conflits, l’éducation et la promotion de la santé.

Cet incubateur nous permettra d’identifier des initiatives émergentes et d’accélérer leur impact dans le but d’apporter des réponses concrètes, appropriées et collectives. Cela permettra aussi de créer un catalyseur pour de nouveaux modèles qui pourront être adaptés à d’autres contextes.

Nous devons agir et développer ces solutions ensemble car l’innovation sociale est un sport collectif.

Dates clés :

Mars : Lancement de l’appel à projets, Sofia, Bulgarie

Mai : Annonce des projets sélectionnés

Juin : 10 jours d’ateliers d’échanges et d’apprentissage, procurant aux projets sélectionnés des opportunités pour développer les compétences nécessaires à la mise en place de projets de haute qualité, indépendants et durables, Paris, France

Août à septembre : Soutien technique et témoignages en provenance du terrain

Décembre : Conférence finale et lancement du rapport identifiant les bonnes pratiques, les enseignements tirés et émission de recommandations, ciblé sur les innovations au cœur de chaque projet, Paris, France

Fondé par : 

La Commission européenne

En partenariat avec :

Paris 2024

UP mouvement

sportanddev.org

Sport et Citoyenneté

[Cet article a été édité et traduit par l’Equipe Opérationnelle sur la base d’un article paru sur sportanddev.org le 31/01/2018]

About

Article type

News

Published

Tuesday, March 6, 2018 - 15:00

E-Newsletter subscribe