You are here

ONU Femmes : l'autonomisation des filles à travers le sport

Copyrights: UN Women

ONU Femmes : l'autonomisation des filles à travers le sport

Zoom sur trois programmes de l'ONU Femmes qui donnent aux filles les clés de l'autonomie et de l'émancipation afin de faire d'elles les leaders de demain.

"Une victoire en amène une autre" – l'autonomisation des jeunes femmes et des filles à travers le sport au Brésil

"Un victoire en amène une autre" est un programme conjoint entre ONU Femmes et le Comité International Olympique (CIO ) pour renforcer les capacités des jeunes femmes et des filles à travers le sport au Brésil. Dans le cadre de l'héritage olympique, ONU Femmes renforce la capacité des jeunes filles grâce aux programmes sportifs de haute qualité, conduisant à l'amélioration de leur capacité à influencer les décisions qui ont un impact sur les différents aspects de leur vie. Le projet crée des espaces sûrs pour les filles afin de briser les barrières sociales et leur donne des compétences économiques de base, une meilleure connaissance de leur corps et la possibilité d’accéder aux services de soins en cas de violence.

 

Des filles donnent un coup de pied à la violence et au VIH avec Grassroot Soccer

Grassroot Soccer, qui bénéficie d’une bourse du Fonds d’affectation spéciale des Nations Unies pour mettre fin à la violence contre les femmes, utilise le pouvoir du football pour éduquer, inspirer et autonomiser les jeunes gens afin d’arrêter la propagation du VIH/Sida et de prévenir la violence à l’égard des femmes et des filles. En 2009, l’organisation a développé « SKILLZ Street », un programme novateur spécifiquement destiné aux jeunes filles et qui répond aux besoins particuliers des adolescentes, une population plus en danger que leurs pairs masculins. Entre 2014 et 2015, près de 3000 adolescentes âgées de 10 à 14 ans ont terminé le programme SKILLZ Street en Afrique du Sud, notamment à Soweto, Alexandra et Khayelitsha. Avec le soutien du Fonds d’affectation spéciale des Nations Unies, l’organisation envisage de toucher 5600 autres adolescentes dans cinq sous-districts sud-africains d’ici la fin de l’année 2016. En savoir plus»

 

En Jordanie, des camps de football sèment les graines de l’amitié et de la cohésion

Pour les réfugiées et réfugiés syriens en Jordanie, l’intégration dans la société jordanienne présente de multiples difficultés. La méfiance et les rumeurs affectent la façon dont chaque groupe perçoit l’autre. Un projet d’ONU Femmes a organisé des camps de football destinés aux adolescentes, où des Jordaniennes et des Syriennes nouent des amitiés et bâtissent la cohésion sociale.

About

Article type

News

Published

Friday, October 14, 2016 - 09:26