You are here

PLAY’IN Together, le succès d’un projet Erasmus+ pour changer de regard sur le handicap

Copyrights: PLAY International

PLAY’IN Together, le succès d’un projet Erasmus+ pour changer de regard sur le handicap

Façonner des jeux sportifs répondant à des objectifs d’inclusion et d’éducation est une condition essentielle pour que le sport soit un réel vecteur de changement social et de sensibilisation. Un exemple avec le projet PLAY’IN Together sur le thème du handicap.

Cet article a été soumis dans le cadre de notre appel visant à remodeler l'avenir du Sport et Développement.

Les 14 et 15 juin derniers s’est tenu, à l’Université Catholique de Louvain (UCLL) en Belgique, l’événement final du programme Play’In Together, organisé par PLAY International et l’UCLL autour du traitement du thème du handicap par le jeu sportif chez les enfants.

L’objectif de cette rencontre était de faire un bilan d’un programme qui pendant trois ans a créé et déployé des jeux sportifs traitant trois axes :

  • La mise en situation de handicap d’enfants non porteurs de handicap afin que ceux-ci changent leur regard sur les porteurs de handicap 
  • La proposition de nouveaux jeux pour les enfants en situation de handicap moteur ou cognitif afin que ceux-ci puissent jouer et s’épanouir comme tout un chacun 
  • Et faire la promotion de pratiques sportives inclusives avec des jeux aux règles adaptées à la mixité des publics

Si les luttes contre toutes formes de discrimination progressent en Europe, force est de constater en effet qu’encore bien trop souvent, jeunes et moins jeunes véhiculent des stéréotypes qui empêchent la construction de sociétés inclusives pour toutes et tous.

L’innovation collective pour une société plus inclusive

Convaincu que le sport peut être un facteur de changement social et de sensibilisation, PLAY International a donc été, en 2019, à l’initiative de la création d’un consortium de partenaires européens et a proposé à l’Union Européenne un projet visant à utiliser le jeu sportif comme outil de sensibilisation, d’inclusion, de progression sur la thématique du handicap.

Le programme Play’In Together est ainsi né de la rencontre entre chercheurs de l’UCLL, le Comité National Olympique Tchèque, de pédagogues de Play International spécialistes de l’éducation par le sport au Kosovo et en France, d’enseignants de l’Académie de Créteil, de la European Non Gouvernemental Sport Association, et de la Bulgarian Sport Development Association, du European Paralympic Committee et le Comité d’Organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024. Le principe de ce projet a été de se baser tant sur les recherches récentes que sur les retours d’expériences des uns et des autres pour mettre au point trois kits de plusieurs séances de jeux* :

  • Changer de regard sur le handicap 
  • Au-delà des déficiences 
  • Tous amis, tous joueurs

Chacun de ces kits repose sur l’utilisation de jeux traditionnels simples et dont les règles ont pu être modifiées pour les rendre utilisables en secteurs scolaire et extra-scolaire avec du matériel simple. Le choix de jeux traditionnels se justifie puisque, par opposition à des pratiques sportives plus classiques, ceux-ci mettent tous les enfants à égalité initiale de niveau.

Si tout le monde connait la balle au prisonnier (Dodge Ball en anglais), au même titre que des sports comme le football, ces derniers ne mettent pas à égalité ceux qui le pratiquent fréquemment avec ceux qui le pratiquent plus rarement. Les jeux traditionnels permettent des adaptations plus simples aux différents publics et l’invention de nouvelles règles ou l’utilisation d’objets pour symboliser des situations ou des représentations mettent plus facilement l’enfant dans des postures qu’il n’a pas l’habitude de connaître.

Dans sa phase de conception, ce programme avait prévu dans un premier temps des échanges d’expertises puis de co-création et enfin de tests de séances lors de comités de pilotage à Paris, Prague ou Sofia. La richesse de ce procédé, bien que rendu compliqué à mettre en œuvre au vu du contexte sanitaire, est une spécificité de PLAY International qui attache beaucoup d’importance à la mise en relation d’experts de la thématique abordée (ici, le handicap chez les enfants) et de pédagogues.

Ces rencontres et échanges ont permis la co-création de contenus innovants qui ensuite donc étaient testés auprès de publics spécifiques pour être, enfin, adaptés et corrigés. Si cette phase de co-création a nécessité du temps, elle n’en était pas moins incontournable tant une progression pédagogique sur une thématique qui traite d’inégalités, d’inclusions, de paramètres cognitifs, moteurs ou psycho-moteurs chez les enfants nécessite plusieurs aller-retours entre pédagogues. Il s’agit d’être sûr de façonner des jeux qui répondent aux objectifs d’inclusion et d’éducation en permettant à chaque enfant d’y trouver sa place.

Des outils pédagogiques utiles et accessibles à tous

Les deux journées de rencontre de clôture à Louvain ont permis des retours d’expériences et des enseignements riches qu’il a semblé important de capitaliser pour chaque participant. Dans un premier temps, cette démarche de création conjointe a permis pour chaque partenaire de constater comment les échanges entre experts et pédagogues permettent la mise au point de séances de jeux exigeantes, ambitieuses mais suffisamment souples pour être déployées en milieu scolaire ou extra-scolaire, dans différents pays aux contextes éducatifs différents.

Ensuite, ce séminaire de clôture a montré comment les enfants, trop souvent, avaient une forte propension à reproduire les stéréotypes de leurs ainés sur le handicap, mais surtout, note d’espoir, comment il était facile de déconstruire ces stéréotypes et de faire aborder par les enfants un comportement inclusif de façon ludique tout en pratiquant une activité physique. Enfin, les divers retours des formations d’animateurs ont permis de relever souvent la pauvreté de beaucoup de pays en matière de contenus inclusifs ou de sensibilisation sur le handicap.

En cela le séminaire de Louvain a montré tant la pertinence et le succès du programme Play’In Together que le besoin de continuer à implémenter partout où cela est possible ces jeux permettant de lier plaisir, activité physique et éducation sur le handicap. C’est d’ailleurs à ce titre que PLAY International a déjà prévu de développer ces jeux en France en lien avec le Comité d’Organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024, qui en a reconnu l’utilité et le besoin.

­­______________________________________________________________________________

Henri Lelorrain est référent pédagogique de PLAY International, il apporte son expertise pédagogique, didactique et disciplinaire à l’élaboration, à la réalisation et au suivi des différents programmes développés et déployés par les missions. Il s’assure de la qualité des contenus et des formations créés au sein des missions et auprès des partenaires ; ainsi que de la mise en œuvre des programmes sur leur dimension pédagogique.

* Kits en libre accès dans la « Médiathèque pédagogique »

About

Article type

News

Author

Henri Lelorrain pour PLAY International

Published

Monday, August 29, 2022 - 14:53