You are here

Sport et Citoyenneté : « Les différentes offres doivent être complémentaires »

Copyrights: Think tank Sport et Citoyenneté

Sport et Citoyenneté : « Les différentes offres doivent être complémentaires »

Depuis 2007, le Think tank Sport et Citoyenneté analyse l’impact sociétal du sport dans les différents pays d’Europe, tout en organisant régulièrement des actions pour sensibiliser et faire avancer les débats. Handirect s'est entretenu avec Sylvain Landa, son directeur éditorial.

Le Think tank Sport et Citoyenneté, qu’est-ce que c’est ?

C’est un groupe de réflexion sur les questions de sport et de société au sens large qui a été créé en 2007 à Bruxelles. On essaie d’étudier, d’analyser et de promouvoir la place du sport dans la société, et aussi de voir comment le sport peut être un outil pour avancer dans de nombreux domaines, comme par exemple les questions de santé publique. 

Notre positionnement consiste à faire des propositions, des recommandations, et à mettre en avant des idées, que ce soit au niveau local, national ou européen pour participer à la construction des politiques publiques. Pour cela, nous menons différentes actions, à la fois à travers des supports écrits (publications et rapports que l’on fait soit de notre propre initiative, soit en lien avec des partenaires) et des événements comme des colloques ou des conférences que nous organisons autour de différentes questions.

Vous avez justement organisé un important colloque en début d’année…

Tout à fait. Le 27 mars dernier, nous avons organisé un événement sur la question « Sport et handicap » en partenariat avec l’Anestaps, l’association des étudiants en Staps (sciences et techniques des activités physiques et sportives), qui organisait elle-même sa journée nationale Sport et handicap. À cette occasion, des animations étaient organisées dans plus de 20 villes différentes, avec des démonstrations d’activités sportives et des temps d’échanges.

Nous nous sommes associés à l’édition parisienne. Ainsi, le matin, en amont des animations organisées place de la République à Paris, nous avons organisé, à la mairie du 3e arrondissement de Paris, un colloque lors duquel nous avons pu réunir les principaux acteurs pour les interroger sur le développement des pratiques d’activités physiques et sportives pour les personnes en situation de handicap. L’objectif était de débattre et de trouver des solutions pour encourager les pratiques para-sportives, au niveau des fédérations sportives mais aussi au niveau de la société dans son ensemble. Nous avons abordé le sujet sous deux angles principaux :

  • Comment favoriser la pratique encadrée par les fédérations (Fédération handisport, Fédération Sport adapté, mais aussi les fédérations qui ont une délégation sport-handicap) ;
  • Comment faciliter la pratique d’une activité physique ou sportive de proximité, pas forcément dans un club handisport ou sport adapté, mais de manière quotidienne… Et dans ce cadre comment faire en sorte que les villes et les entreprises s’associent à cela, et que les réseaux sociaux servent d’outils de mise en relation entre les pratiquants.

Le Ministère des sports, qui préparait alors sa feuille de route pour les années à venir, était également associé à l’événement avec plusieurs de ses membres qui ont participé.

Dans quelle mesure le handicap entre-t-il dans votre champ de compétences ?

Depuis la création de Sport et Citoyenneté en 2007, la question du sport et du handicap a toujours été l’un des sujets centraux sur lesquels nous travaillons. C’est un domaine que l’on étudie dans la durée. S’il y avait un objectif global de Sport et Citoyenneté, ce serait de trouver comment renforcer la place du sport dans la société et faire en sorte que chacun puisse pratiquer le sport qu’il souhaite, où il le souhaite, et dans les conditions qui lui conviennent le mieux.

Cet article a été initialement publié sur le site internet www.handirect.fr

About

Article type

News

Author

HANDIRECT

Published

Thursday, September 19, 2019 - 11:11