You are here

Sport et COP26 : le plus grand match de notre vie

Copyrights: pxfuel

Sport et COP26 : le plus grand match de notre vie

Le sport a joué son rôle lors de la COP26, les organisations et les athlètes ayant plaidé pour que le sport joue un rôle plus important dans la lutte contre le changement climatique.

Les dirigeants du monde entier se sont réunis à Glasgow, en Écosse, du 31 octobre au 12 novembre pour la COP26, la 26ème Conférence des Parties (COP). Les gouvernements, les agences intergouvernementales, le secteur privé et les organisations de la société civile, y compris les jeunes leaders et les militants, se sont réunis pour fixer des priorités afin de faire face à l'urgence climatique.

Si un accord de compromis a été trouvé pour réduire progressivement les combustibles fossiles et atténuer les effets du changement climatique, de nombreux observateurs ont été déçus. Ils estiment que les dirigeants mondiaux ont une fois de plus laissé tomber leurs électeurs, alors qu'une action plus urgente et radicale est nécessaire.

Sport et changement climatique

Le sport est également affecté par le changement climatique, notamment en raison de l'impact des conditions météorologiques extrêmes sur les événements sportifs. Par exemple, la vague de chaleur à Tokyo a entrainé la réorganisation du marathon aux Jeux olympiques de 2020, et de nombreux concurrents ont affirmé que les conditions étaient parmi les pires auxquelles ils aient été confrontés.

Les organisations sportives ont également joué leur rôle lors de la COP26. Voici quelques événements et faits marquants liés au sport qui se sont déroulés pendant et autour de l'événement. (Cette liste n’est pas exhaustive et nous invitons les parties prenantes à nous soumettre des articles en rapport avec le sujet. Vous pouvez envoyer vos contributions en anglais à Tariqa Tandon (tandon@sa4d.org) et en français à Hélène Bennès (sportanddev.french@sa4d.ch).

  1. Les signataires de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC), dont le CIO et la FIFA, se sont engagés à atteindre des émissions de gaz à effet de serre nettes nulles d'ici 2040 (EN). Les membres se sont également engagés à réduire leurs émissions de 50 % d'ici à 2030. Parmi les autres signataires figurent la Premier League et le Comité d'organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques d'hiver de Milan-Cortina 2026.
  2. Des athlètes célèbres, dont la médaillée d'or olympique Hannah Mills, l'ancien champion du monde de Formule 1 Nico Rosberg, l'ancien joueur de football Ledley King et l'ancien joueur de rugby professionnel David Pocock, étaient parmi ceux qui se sont réunis à la COP26 (EN) pour faire entendre leur voix et attirer l'attention sur le rôle que le sport doit jouer dans l'action climatique. De nombreux autres athlètes n’ayant pas pu se joindre physiquement à la conférence ont participé à une vidéo (EN) appelant les dirigeants mondiaux à agir lors de la COP26.
  3. EcoAthletes, une organisation à but non lucratif dont l'objectif est d'inciter les entraîneurs et les athlètes à mener des actions en faveur du climat, a lancé un manifeste de la communauté sportive pour la COP26 (EN). Ce manifeste met en évidence l'impact du changement climatique sur le sport et lance un appel à l'action pour atteindre les objectifs fixés lors de la COP26. Près de 300 athlètes, organisations sportives et dirigeants sportifs ont déjà signé le manifeste.
  4. Le club de football le plus « vert » d'Écosse, Hibernian, a participé à un événement parallèle (EN) organisé par Football for Future, une organisation dirigée par des supporters qui s'efforce de créer une culture du football plus durable. Leur directeur financier, Chris Gaunt, a déclaré que les gains écologiques étaient aussi importants pour le club de football que les autres réalisations et a espéré que leur club pourrait servir d'inspiration à d'autres clubs sportifs.
  5. Laureus a lancé le Sport for Good Index (EN), une liste annuelle de marques qui ouvrent la voie à un impact social ou écologique positif grâce au sport, pour coïncider avec la COP26 et signaler leur engagement en faveur de l'action climatique.
  6. Une journée d'action « Le sport à la COP » (EN) a été organisée le 8 novembre, dans le but de réunir les organisations sportives pour discuter de leurs initiatives et de leurs solutions pour lutter contre le changement climatique. Les sessions comprenaient une assemblée d'athlètes, une vitrine sur la durabilité du sport, un hackathon mondial sur la durabilité du sport et un défi sur le sport pour les ODD.
  7. Un tournoi de football amical, le World COP26 (EN), a été organisé. Les équipes se sont affrontées pour gagner un trophée recyclé. L’événement s’est déroulé au Toryglen Football Centre et était organisé par Spirit of Football, une organisation à but non lucratif visant à mettre en avant le football et les initiatives qui y sont liées, en partenariat avec Cooldown, un réseau de sport pour l'action climatique.
  8. De nombreux événements axés sur le sport et le changement climatique ont eu lieu lors de la COP26, notamment une table ronde sur l'action et l'ambition de rendre le sport plus durable, une journée de panels axés sur les jeunes (EN) et consacrées au sport et à l'action climatique animée par EXTREME, une table ronde avec des orateurs de haut niveau (EN) et des signataires du cadre d'action de la CCNUCC sur le sport et le changement climatique, une table ronde sur le rôle de la radiodiffusion sportive (EN) dans la lutte contre le changement climatique, une table ronde sur l'avenir écologique du sport (EN) et la protection de notre planète et de nos terrains de jeu, et un événement organisé par la Formule E (EN), le seul championnat mondial de sport automobile entièrement électrique, sur l'avenir du sport automobile électronique.

Il est encourageant que les acteurs du sport s'engagent dans le débat relatif au changement climatique et prennent des mesures pour faire partie de la solution à cette crise urgente. Cependant, le dialogue et les actions entamés lors de la COP26 ne sont qu'un début. Il reste à voir comment ces conversations sont mises en œuvre par les différentes organisations sportives, les fédérations, les athlètes et les personnes.

Si l'on considère que le sport mondial contribue au même niveau d'émissions qu'un pays de taille moyenne (EN), le monde du sport doit commencer à prendre des mesures énergiques (EN) et décisives pour s'assurer que le sport joue un rôle plus important dans la lutte contre la crise climatique et que les générations futures soient toujours en mesure de faire du sport.

About

Article type

News

Published

Wednesday, November 24, 2021 - 12:34

E-Newsletter subscribe