You are here

Un Euro 2016 sûr, festif et solidaire

1024px_uefa_euro_2012__warsaw__fanzone_01.jpg

Un Euro 2016 sûr, festif et solidaire

L’actualité tragique des derniers mois fait peser des craintes sur les conditions de sécurité autour de l’Euro de foot de l’été prochain en France. Les organisateurs ont pris leurs dispositions pour maintenir l’évènement : garantir la sécurité, sans oublier la fête et la solidarité.

L’Euro de football France de juin aura bien lieu. Les récentes attaques terroristes qui ont touché l’Europe et le Monde ces derniers mois n’empêcheront pas l’un des évènements sportifs les plus attendus de l’année de se tenir en France. Le pays hôte a pris ses dispositions pour que l’évènement soit sûr mais aussi une fête et un moment de partage.

Fouilles et surveillances

Dans un contexte délicat, la France a renforcé les mesures de sécurité autour de l’Euro. Autour des stades et à l’entrée des stades, les forces policières seront mobilisées en nombre : 400 policiers étaient aux abords du Stade de France lors du dernier match de l’Equipe de France. Durant l’ensemble de la compétition, l’UEFA fournira 10.000 agents de sécurité privée pour aider la police. Au programme : pré-filtrage, palpations, vérifications des sacs et des billets.

Des mesures qui s’étendront aussi aux fameuses « fan-zones », ces espaces dans le centre-ville où des écrans géants sont installés, et les foules de supporters se massent. Environ 7 millions de personnes sont attendues. Lors d’une récente interview à la télévision française, le Premier Ministre français Valls a assuré que ces dernières seraient aussi « sécurisées » que les stades. Pour en assurer la sécurité les villes auront à leur disposition des caméras de sécurité, des fouilles seront menées à l’entrée.

Un moment de fête et de partage

L’Euro de football, malgré les évènements tragiques devrait d’abord être un moment d’émotions, de joies et de fête. Le maintien des fan-zones est déjà un signe positif : beaucoup d’amateurs de football s’y rassemblent faute de pouvoir s’y procurer des places. En plus des zones dans les villes hôtes de l’évènement, la Française des Jeux (FDJ) s’est engagée à en ouvrir dans les autres grandes villes de France.

L’Euro de football sera également mis à contribution indirectement pour assurer le développement durable. L’opération « FOOT FOR FOOD » lancée par la Fondaction du Football et l’UEFA aura pour objectif de redistribuer les surplus alimentaires des stades et villes hôtes de la compétition. En collaboration avec les banques alimentaires du pays, les denrées alimentaires seront redistribuées au sein d’associations au niveau national.

En parallèle, une compétition comme l’Euro est aussi une grande occasion de mettre à l’honneur des initiatives solidaires : la FDJ en partenariat avec l’Académie Diomède, ouvrira l’opération « But solidaire » (1 but= 1 euro), qui aidera à financer les projets de l’Académie. Dans un registre « compétitif » le Streetfootballworld Festival 16, rassemblera 500 enfants venant de milieux en difficultés à travers le monde du 28 juin au 7 juillet à Lyon, pour un tournoi de football. Des ateliers culturels et éducatifs seront aussi présents en marge du tournoi, pour affirmer l’attachement à la solidarité de cet évènement.

About

Article type

News

Author

Victor Béquignon

Published

Wednesday, March 30, 2016 - 23:00

Author