You are here

World Rugby lance un plan ambitieux pour soutenir la lutte contre le changement climatique

Copyrights: World Rugby

World Rugby lance un plan ambitieux pour soutenir la lutte contre le changement climatique

World Rugby a lancé sa Stratégie Environnementale 2030, une stratégie globale visant à lutter contre les problématiques environnementales qui affectent et sont affectées par le rugby.

En cohérence avec ses valeurs de solidarité et de respect, la fédération internationale a fixé des objectifs ambitieux et concrets à atteindre au cours de la prochaine décennie, incluant, entre autres, une réduction de 50 % de ses émissions de carbone d'ici à 2030 sans recourir à la compensation.

En tant que militant actif et engagé en faveur du changement positif, World Rugby soutient depuis plus de 20 ans son partenaire SOS Kit Aid (EN), spécialisé dans la collecte et la redistribution de kits et d'équipements de rugby. En 2018, World Rugby a rejoint l'initiative Clean Seas de l'ONU Environnement et du CIO et a été l'une des premières fédérations internationales à signer l'accord-cadre des Nations Unies « le Sport au service de l'action climatique » en 2019.

Toutefois, la crise climatique qui touche les communautés de rugby partout dans le monde a davantage motivé l'organisation à faire preuve de leadership et à développer une stratégie environnementale complète, comme le prévoit la stratégie 2021-25 de World Rugby.

Les tempêtes, les inondations, les incendies et la sécheresse causés par le réchauffement climatique dévastent les communautés. Les îles du Pacifique situées au niveau de la mer, en particulier, comptent parmi les communautés les plus vulnérables de la planète à l'impact du changement climatique en raison de l'élévation du niveau de la mer qui menace leur existence même. Sans action immédiate et significative, la famille du rugby sera fortement impactée comme tous les autres communautés et écosystèmes.

Au cours des 12 derniers mois, World Rugby a travaillé avec des experts du sport et du développement durable pour comprendre et identifier les domaines où l'impact, les besoins et l'influence sont les plus importants. La SE 2030 de World Rugby est le résultat de ce processus et a été élaborée à la suite des contributions et retours d'informations d'un vaste processus de consultation qui a associé les principales parties prenantes du rugby, dont les fédérations, les joueurs, les supporters, les partenaires et les fournisseurs.

En proposant une feuille de route pour minimiser l'impact du sport sur l'environnement mondial et promouvoir les meilleures pratiques, la stratégie a été soutenue par des personnalités du rugby et l'International Rugby Players aux côtés des experts externes du sport et du développement durable du CIO, des Nations Unies et autres.

La Stratégie Environnementale 2030 de World Rugby se concentre sur trois thématiques prioritaires :

  1. L'action climatique : réduire l'empreinte carbone du rugby, introduire des mesures d'adaptation pour rester en conformité avec l'Accord de Paris de 2015 et utiliser la plateforme du rugby pour sensibiliser et plaider en faveur de l'action climatique
  2. L'économie circulaire (gestion des matériaux et des ressources) : aborder les questions du plastique à usage unique, des matériaux à courte durée de vie et de la gestion des déchets
  3. La protection de l'environnement naturel : comment le rugby peut contribuer au maintien des écosystèmes et promouvoir des environnements plus sains partout où il est pratiqué

La stratégie comprend des objectifs ambitieux mais réalisables, axés sur quatre piliers d'activité :

  1. Notre gouvernance : intégrer la durabilité dans nos activités quotidiennes
  2. Nos incidences directes : réduire l'impact environnemental de nos propres activités
  3. Nos événements : organiser et soutenir des tournois de rugby durables
  4. Notre famille mondiale : promouvoir la durabilité dans le rugby par l'éducation, le plaidoyer et le partage des connaissances

Outre la réduction de 50 % des émissions de carbone, World Rugby s'efforcera d'atteindre quinze autres objectifs tels que définis dans la stratégie. Ces objectifs visent notamment à s'assurer que toutes les compétitions de World Rugby aient un impact positif sur l'environnement naturel d'ici à 2025, à réduire de 80 % le nombre d'articles à courte durée de vie utilisés pour les compétitions de World Rugby d'ici à 2027 et à faire de la durabilité une priorité dans tous les processus décisionnels de World Rugby, notamment l'attribution des Coupes du Monde de Rugby.

Par ces nouveaux objectifs, World Rugby a rempli les conditions fixées par les Nations Unies pour adhérer à la campagne mondiale « Objectif Zéro » (Race to Zero) visant à rallier les dirigeants et le soutien des entreprises, des villes, des régions et des investisseurs en faveur d'une reprise saine, résiliente et sans carbone, qui prévienne les menaces futures, crée des emplois décents et débloque une croissance durable et inclusive. Tous les signataires de « Objectif Zéro » se sont engagés à atteindre le même objectif global : réduire de moitié les émissions d'ici à 2030 et parvenir à des émissions nettes nulles d'ici à 2040 maximum.

Le président de World Rugby, Sir Bill Beaumont, a déclaré : « La crise climatique est sans doute le plus grand défi auquel sont confrontés l'humanité et les écosystèmes fragiles de notre planète. Elle affecte tous les aspects de notre vie et, avec elle, la possibilité de pratiquer le sport que nous aimons.

Bien que l'impact du rugby et de toutes ses activités associées sur le climat et l'environnement soit relativement mineur par rapport à d'autres domaines et nations, il est de notre devoir moral d'être de fervents partisans de la responsabilité environnementale et sociale et de faire preuve d’excellence par la responsabilisation, l'action positive et la bonne gouvernance.

« Après un énorme travail et une vaste consultation, nous sommes très fiers de présenter notre Stratégie Environnementale 2030. Il s'agit à la fois d'une déclaration d'intention et d'une feuille de route concrète pour faire face aux enjeux environnementaux qui affectent notre sport et qui sont affectés par notre sport.

« C'est le début d'une aventure riche de sens et passionnante pour toutes les personnes impliquées dans le rugby afin de jouer leur rôle face aux enjeux du changement climatique, d’inciter les fans et nos fédérations membres à agir et à réaliser notre ambition commune d'être un sport responsable. »

World Rugby cherchera à s'engager avec toutes ses parties prenantes pour les faire participer à cette démarche, à commencer par sa population de joueurs.

David Pocock, ancien international australien à XV a déclaré : « La crise climatique est le plus grand défi auquel nous sommes confrontés. C'est formidable de voir World Rugby jouer son rôle de leader et s'engager à participer activement à la pérennisation de notre futur et de celui du rugby. »

Jamie Farndale, international écossais et britannique de rugby à sept et ambassadeur du développement durable : « C'est très encourageant de voir World Rugby reconnaître la responsabilité qu'il a à l'égard de l'environnement. Ce plan est ambitieux, mesurable et précis. Il établit une feuille de route claire vers un avenir plus durable pour le sport, en prenant les devants et en entraînant dans son sillage le reste du monde du rugby. Je suis particulièrement emballé par l'ambition d'organiser des événements à impact positif sur le climat.

Le rugby a la possibilité de devenir un leader en matière d'environnement dans le sport, en montrant la voie à suivre aux autres. »

Alena Olsen, internationale américaine de rugby à sept féminin a ajouté : « Cette stratégie répond à de nombreuses préoccupations majeures que le changement climatique fait peser sur l'avenir. Elle est ambitieuse et c'est une bonne chose ! J'espère que la communauté du rugby pourra participer à sa réussite. »

Lindita Xhaferi Salihu, responsable du programme « le Sport au service de l'action climatique » à l'ONU, a ajouté : « Cette décennie est cruciale pour l'avenir de notre planète. Il s'agit de protéger le sport sur le terrain comme en dehors du stade. Pour avoir une chance de lutter contre le changement climatique, nous devons tous commencer à agir maintenant de manière efficace, vigoureuse et transparente. Nous applaudissons World Rugby pour s'être engagé à atteindre les objectifs ambitieux définis dans l'accord-cadre des Nations Unies pour le Sport au service de l'action climatique et pour participer à la campagne collective qu'aucun d'entre nous ne peut se permettre de perdre - Objectif Zéro. »

Julie Duffus, responsable du développement durable au sein du Mouvement olympique du Comité international olympique, a également commenté le plan en ces termes : « Face à l'urgence climatique, tous les secteurs de la société doivent concrétiser leurs engagements par des actions visant à éviter les pires conséquences du réchauffement climatique. Le mouvement olympique et sportif au sens large ne fait pas exception et, en s'appuyant sur l'étroite collaboration du CIO avec ses parties prenantes, nous sommes satisfaits de voir World Rugby poursuivre les efforts existants et concrétiser son ambition et ses actions avec cette Stratégie Environnementale.

« Grâce à ce travail, World Rugby endosse un rôle de leader dans le sport, assume la responsabilité de ses actions en joignant le geste à la parole et en utilisant la plateforme unique dont dispose le sport pour influencer l'action et le changement au niveau mondial. La lutte contre le changement climatique nécessite un engagement collectif et, avec des valeurs communes de passion, de respect et de solidarité, le CIO se réjouit de contribuer à la réalisation des ambitions de World Rugby. Cela permettra de préserver non seulement la pratique et le plaisir du sport, mais aussi l'avenir de toutes les communautés les plus menacées par des pratiques non durables. »

 

About

Article type

News

Author

World Rugby

Published

Friday, January 21, 2022 - 10:26