Accueil
Les investissements à court terme dans le sport ont des implications à long terme
https://www.sportanddev.org/fr/dernier-contenu/nouvelles/les-investissements-%C3%A0-court-terme-dans-le-sport-ont-des-implications-%C3%A0
Partager
 
The URL has been copied
https://www.sportanddev.org/fr/dernier-contenu/nouvelles/les-investissements-%C3%A0-court-terme-dans-le-sport-ont-des-implications-%C3%A0
Partager
 
The URL has been copied
ben howard stands alongside four women with a netball
Dans qui investiriez-vous ? Cette question sera essentielle pour l’avenir du sport, tout comme le rôle qu’y jouera le sport pour le développement.

Pour le meilleur ou pour le pire, le sport et l’ensemble du paysage dans lequel il évolue ont changé à cause du COVID-19. Les organisations sportives ont été mises à genoux en peu de temps, ce qui montre non seulement à quel point la plupart d’entre elles n’étaient pas préparées, mais aussi à quel point elles sont vulnérables en tant que modèles économiques.

En Australie, la fermeture du sport, tant au niveau de l'élite que de la communauté, a affecté presque tous les sports, depuis les plus grands codes qui tirent l'essentiel de leur financement des droits de diffusion et du parrainage, jusqu'aux petits sports qui sont en grande partie financés par un modèle de participation-abonnement. , et tout le reste.

Avant le COVID-19, les principaux sports australiens bénéficiaient de revenus records grâce à des accords de droits de diffusion sans précédent et à des flux de revenus hors diffusion record. Les sports eux-mêmes investissaient, en particulier dans le sport féminin, où un certain nombre de compétitions professionnelles avaient été créées (par exemple l'AFLW et la NRL Women's) et commençaient à prospérer. De nombreux sports ont également investi massivement dans le para-sport, une gamme de programmes communautaires socialement responsables en Australie, et travaillent désormais avec des partenaires régionaux et nationaux, en particulier dans la région Asie-Pacifique, pour mettre en œuvre ou soutenir un sport très efficace pour le développement. programmes.

Il ne fait aucun doute que le sport devra désormais réduire ses coûts et concevoir de nouvelles structures de coûts. Cela impliquera en partie de réévaluer l'ensemble de leur stratégie d'investissement, ce qui pourrait remettre en question le financement de domaines tels que le sport féminin, y compris leurs compétitions professionnelles, ainsi que le parasport, les programmes communautaires en Australie et les programmes de sport pour le développement au pays et à l'étranger. Ce seront ces décisions et investissements à court terme qui auront des implications à long terme pour ces sports. Les décisions qu’ils prendront mettront en évidence ce que représente chaque sport.

Même avant la COVID-19, le spectre du financement du sport commençait à changer en raison de la perturbation du paysage médiatique et audiovisuel qui indiquait un aplatissement, voire un déclin, des accords de droits auparavant toujours croissants pour les grands sports. De plus, dans un monde post-COVID-19 où presque toutes les entreprises et tous les aspects de la vie ont été touchés, la concurrence sera encore plus grande pour la diminution du financement de tous les domaines du sport. Cette concurrence pour le financement s'étendra des parents qui choisissent les sports que pratiquent ou consomment leurs enfants, aux entreprises sponsors opérant avec des revenus réduits dans un marché en déclin, aux ONG et organisations caritatives aux coûts réduits, jusqu'aux ministères gouvernementaux aux budgets réduits. Le tissu social de ce que représente chaque sport individuel deviendra exposé et très évident pendant ces périodes.

Les circonstances de pression extrême offrent souvent un bon test de caractère dans la façon dont les gens se lèvent, réagissent et établissent leurs priorités dans les moments difficiles. Le sport n’est pas différent, et à la sortie de la COVID, nous commencerons à dresser un tableau de ce que chaque sport représente réellement, ce qui l’intéresse et ce qu’il considère comme ses priorités les plus basses. Certains sports décideront de se concentrer sur leur « cœur de métier » et sur les domaines qui génèrent des revenus plutôt que sur ceux qu'ils considèrent comme une dépense. Bien que ces sports puissent bénéficier de gains financiers à court terme, ils risquent de perdre leur bonne volonté en abandonnant les activités axées sur le gain social (par exemple, le sport féminin, le parasport et les programmes socialement responsables en Australie, et le sport pour le développement dans la région Asie/Pacifique), ce qui gaspillerait leur profit. les investissements antérieurs dans ces domaines, et pourraient aboutir à une perception plus négative qu’avant leur début.

Mettez-vous un instant à la place d'un futur investisseur dans le sport, qu'il s'agisse d'un parent qui décide quel sport ses enfants joueront et regarderont, d'un sponsor cherchant à investir commercialement, d'une ONG ou d'une association caritative cherchant à s'associer à un sport pour un bénéfice mutuel. des résultats bénéfiques en matière de développement, ou un responsable gouvernemental décidant dans quels sports investir. Pour la plupart, une grande partie de cette décision sera : « que représente ce sport et est-il conforme à ce que représente notre famille ou notre organisation ? Il est inévitable que les individus et les organisations choisissent d'investir dans un sport qui : promeut la diversité ; dispose d'une compétition professionnelle féminine et de structures para-sportives qui créent à la fois des parcours et des modèles ; réinvestit dans la communauté ; crée des opportunités de participation pour les plus vulnérables de la société ; et investit dans des programmes de sport pour le développement à l'étranger. En effet, nous avons pu observer un flux d’investisseurs, de supporters et, finalement, de participants de sports qui ont abandonné ce type d’activités (en raison de leur coût perçu) au profit de ceux qui ont tenu bon.

Dans qui investiriez-vous ? Cette question sera essentielle pour l’avenir du sport, tout comme le rôle qu’y jouera le sport pour le développement.

Ben Howard est un praticien australien expérimenté du sport pour le développement qui est activement impliqué dans le secteur du sport depuis plus de 20 ans. Au cours des 15 dernières années, il s'est spécialisé dans le sport pour le développement et a passé les 10 dernières années à gérer des programmes internationaux de sport pour le développement dans la région Asie-Pacifique. Ben est actuellement membre du comité directeur de la Plateforme internationale sur le sport et le développement.

Auteurs

Program Manager - Pacific Sports Partnerships

Étiquettes

Pays
Australie
Tonga
Région
Asie
Australie
Sport
Tous les sports
Objectifs de développement durable
10 – Inégalités réduites
Groupe ciblé
Filles et femmes
Personnes handicapées

Articles associés

african women in traditional outfits dance

La Confédération africaine des sports et des jeux traditionnels ouvre les appels d'offres pour les candidatures des pays hôtes pour 2026

https://www.sportanddev.org/fr/dernier-contenu/nouvelles/la-conf%C3%A9d%C3%A9ration-africaine-des-sports-et-des-jeux-traditionnels-ouvre-les
 
The URL has been copied
a goalkeeper dives

Publication du rapport sur le plan de travail de l'UE en faveur du sport 2021-2024

Ben Gittus
https://www.sportanddev.org/fr/dernier-contenu/nouvelles/publication-du-rapport-sur-le-plan-de-travail-de-lue-en-faveur-du-sport
 
The URL has been copied
eu flag

Un groupe d’experts de la Commission européenne publie un rapport post-Covid 2024

Ben Gittus
https://www.sportanddev.org/fr/dernier-contenu/nouvelles/un-groupe-d%E2%80%99experts-de-la-commission-europ%C3%A9enne-publie-un-rapport-post
 
The URL has been copied
eose header

Les dernières statistiques sur le marché du travail dans le sport sont maintenant disponibles

Ben Gittus
https://www.sportanddev.org/fr/dernier-contenu/nouvelles/les-derni%C3%A8res-statistiques-sur-le-march%C3%A9-du-travail-dans-le-sport-sont
 
The URL has been copied