Accueil
Programmes de développement positif pour les jeunes : une solution au lendemain du COVID-19 ?
https://www.sportanddev.org/fr/dernier-contenu/nouvelles/programmes-de-d%C3%A9veloppement-positif-pour-les-jeunes-une-solution-au
Partager
 
The URL has been copied
https://www.sportanddev.org/fr/dernier-contenu/nouvelles/programmes-de-d%C3%A9veloppement-positif-pour-les-jeunes-une-solution-au
Partager
 
The URL has been copied
group of children playing at sunset
Comment aborder le développement des jeunes pendant une crise mondiale dans des pays comme l’Afrique du Sud, qui sont déjà en proie à des inégalités apparemment insurmontables ?

En raison de la pandémie de COVID-19, les opportunités et l’accès à l’activité physique et au sport ont été restreints en Afrique du Sud et à l’échelle mondiale. La pandémie mondiale a mis en lumière bon nombre des inégalités qui imprègnent le monde du sport, notamment les problèmes d’inclusion, d’inaccès aux ressources, d’idéologie toxique, de discrimination, de pauvreté et de manque d’axes de développement holistiques. Pendant cette période d'isolement et de retrait, nous avons eu l'occasion de réévaluer le système et d'apporter des changements de manière significative et avant-gardiste afin de remédier aux problèmes actuels et d'éviter une catastrophe plus grave. Les problèmes sociétaux plus larges qui sont reflétés, renforcés et même contribués par les structures hégémoniques au sein du sport doivent être combattus directement au niveau individuel et organisationnel.

Le sport et l’activité physique ne sont pas « intrinsèquement bons », car ils ne peuvent être dissociés de la réalité sociale plus large. Cependant, le sport et l’activité physique ont le potentiel de jouer un rôle transformateur. Nelson Mandela et d’autres visionnaires ont défendu l’importance d’imprégner le sport des meilleures valeurs morales et idéologiques de l’époque pour inspirer, donner de l’espoir et favoriser le progrès prosocial dans la société afin de rassembler les gens . Le domaine sportif doit viser à être rénové avec un engagement fort à promouvoir des valeurs positives, en créant un contexte prosocial et stimulant.

En combinant activité physique et programmes organisés (avec des objectifs et des valeurs de développement déclarés), les participants bénéficient des deux, ce qui se traduit par un meilleur bien-être physique et psychologique. La recherche scientifique a donné naissance à des programmes de développement qui impliquent l'activité physique et l'acquisition de compétences mentales dans un environnement d'apprentissage positif. L’attrait de ces programmes réside dans le fait qu’ils peuvent être peu coûteux, adaptables à des contextes spécifiques, inclusifs et flexibles dans leur mise en œuvre. Les programmes de développement positif de la jeunesse (PYD) constituent l’une de ces solutions. Les jeunes sont des ressources dans lesquelles il faut investir et qui leur offrent des opportunités de croissance et d’acquisition d’aptitudes et de compétences qui conduisent à des améliorations positives tout au long de la vie pour l’individu et la société dans son ensemble.

Comment alors aborder le développement de la jeunesse, en période de crise mondiale, dans des pays comme l’Afrique du Sud, déjà en proie à des inégalités apparemment insurmontables ?

La communauté sportive dans son ensemble sera confrontée à une réduction du financement et du soutien financier à mesure que la récession mondiale continue de s'aggraver . S'adapter à cette situation nécessitera , dans une large mesure : de la créativité, un esprit de collaboration et une approche multisectorielle. Une vision holistique doit être adoptée pour apprécier les multiples niveaux imbriqués de la société. Le modèle socio-écologique aide à conceptualiser les influences sur tout programme de développement. Au niveau macro, l’accent devrait être mis sur l’adaptation des structures gouvernementales et non gouvernementales existantes. Cela peut inclure une augmentation du financement ou une réorientation ressources du sport d’élite vers les programmes PYD.

Les praticiens, décideurs politiques, donateurs et autres parties prenantes peuvent, avec des investissements ciblés et une compréhension du PYD, faire une réelle différence en abordant les problèmes d’inégalité et encourager les gens à rester en bonne santé, actifs et unis. Au niveau méso, la régénération communautaire, la transformation sociale, la cohésion et l'inclusion sont quelques-uns des domaines d'intervention. Des liens peuvent être établis entre des organisations, telles que des OBNL et des écoles, pour offrir aux apprenants des opportunités uniques qui autrement ne seraient pas disponibles. Les programmes devront être adaptés aux contextes culturels spécifiques et à leurs différents besoins. Cela permettra d’atteindre les objectifs du programme, malgré les défis structurels auxquels sont confrontés la majorité des pays en développement. Au niveau micro , les programmes PYD fondés sur des données probantes peuvent être réflexifs et en constante évolution pour fournir un contenu psycho-éducatif efficace qui contribue à la croissance personnelle, à l'estime de soi, à l'efficacité personnelle, à la résilience, aux relations avec les pairs, à la maîtrise et à la satisfaction de la vie.

Pendant cette crise et la période de transformation qui a suivi, les programmes du PYD jouent un rôle en augmentant la sensibilisation, la solidarité et en encourageant un comportement prosocial sain et adaptatif. L’accent mis sur la collaboration à plusieurs niveaux et la recherche interdisciplinaire apportera le changement exceptionnel dont les Sud-Africains ont besoin.

Daniel Page, Ruan Parrott et Wiehan Basson sont membres fondateurs de la Positive Youth Development Foundation (PYDF). Le PYDF propose des interventions psychologiques fondées sur des preuves aux jeunes et aux jeunes adultes d'Afrique du Sud. L'objectif à long terme est de développer les compétences locales et de mettre en œuvre des changements positifs durables dans les communautés, telles que les départements universitaires, les lycées et les quartiers pauvres.

Étiquettes

Pays
Afrique du Sud
Région
Afrique
Sport
Tous les sports
Objectifs de développement durable
10 – Inégalités réduites
Thèmes
Groupe ciblé
Jeunesse

Articles associés

women play basketball

Basketball Mtaani : autonomiser les femmes kényanes grâce au sport et au mentorat

sportanddev.org Community
https://www.sportanddev.org/fr/dernier-contenu/nouvelles/basketball-mtaani%C2%A0-autonomiser-les-femmes-k%C3%A9nyanes-gr%C3%A2ce-au-sport-et-au
 
The URL has been copied
Inspire Inclusion

Inspirer l'inclusion : célébrer la Journée internationale de la femme dans les zones rurales de l'Andhra Pradesh à travers le sport

Kailas Khanna K R
https://www.sportanddev.org/fr/dernier-contenu/nouvelles/inspirer-linclusion%C2%A0-c%C3%A9l%C3%A9brer-la-journ%C3%A9e-internationale-de-la-femme-dans
 
The URL has been copied
Ballon fabriqué avec du sachet.jpg

innovation environnementale par le sport: REPAC-SJ-BENIN crée des ballons de handball à partir des déchets plastiques

https://www.sportanddev.org/fr/dernier-contenu/nouvelles/innovation-environnementale-par-le-sport-repac-sj-benin-cr%C3%A9e-des-ballons
 
The URL has been copied
Taekwondo students in a Brazilian favela

Le sport suscite l'espoir dans les communautés de Rio lors de l'événement parallèle « GameChangers » de l'ONU

Jadir Taekwondo Association
https://www.sportanddev.org/fr/dernier-contenu/nouvelles/le-sport-suscite-lespoir-dans-les-communaut%C3%A9s-de-rio-lors-de-l%C3%A9v%C3%A9nement
 
The URL has been copied