Accueil
Sporting World s'engage à soutenir l'inclusion et la protection des réfugiés lors d'un forum quadriennal consacré aux réfugiés
https://www.sportanddev.org/fr/dernier-contenu/nouvelles/sporting-world-sengage-%C3%A0-soutenir-linclusion-et-la-protection-des
Partager
 
The URL has been copied
https://www.sportanddev.org/fr/dernier-contenu/nouvelles/sporting-world-sengage-%C3%A0-soutenir-linclusion-et-la-protection-des
Partager
 
The URL has been copied
sports conference
Un large éventail d’acteurs se sont engagés à soutenir les réfugiés par le sport.

Le Forum mondial sur les réfugiés (GRF) , le plus grand rassemblement mondial de soutien aux réfugiés, a eu lieu du 13 au 15 décembre 2023 à Genève. Dans le cadre du forum, le gouvernement colombien et les co-organisateurs de la Coalition pour le sport pour les réfugiés (Fondation Scort, Fondation olympique pour les réfugiés et HCR) ont co-organisé un événement de haut niveau intitulé Briser les barrières : Réaliser le potentiel du sport pour l'inclusion et Protection.

Ces derniers mois, les organisations sportives et autres entités qui soutiennent les réfugiés avec et à travers le sport ont été invitées à soumettre des engagements envers l' Engagement multipartite sur le sport pour l'inclusion et la protection . L'engagement multipartite a ensuite été annoncé lors du GRF par le président du Comité international olympique, Thomas Bach. Bach a expliqué lors de son discours d'ouverture que plus de 100 entités ont jusqu'à présent soumis des engagements axés sur le sport en faveur des réfugiés et des communautés qui les accueillent. Ces projets sont évalués à plus de 45 millions de dollars et toucheront plus de 500 000 personnes au cours des quatre prochaines années. Le GRF 2023 marque le point de départ de cet effort mondial et les organisations intéressées sont toujours invitées à rejoindre le Sport Pledge et à soumettre leurs propres engagements.

« Dans le sport, comme dans la vraie vie, il faut toujours avoir une équipe autour de soi. » » dit Bach. « Sinon, vous ne pourrez rien réaliser. Alors ce que je voudrais faire ici, c’est vous inviter à rejoindre l’équipe, à rejoindre la Coalition Sport for Refugees.

L'événement de haut niveau comprenait les interventions d'ouverture de Khalida Popal, fondatrice (fondatrice de Girl Power Foundation), Gerald Mballe (conseiller spécial pour les programmes unifiés pour les réfugiés, Special Olympics International) et Masoma Ali Zada (cycliste olympique, équipe olympique pour les réfugiés), qui ont partagé l'impact que le sport a eu sur leur vie et leur carrière.

Mballe a fui son pays d'origine en raison de la violence et s'est impliqué dans les Jeux olympiques spéciaux lorsqu'il est arrivé en bateau en Italie. Il a rejoint un club de football unifié de Special Olympics Italie et a participé aux Jeux mondiaux Special Olympics 2019 à Abu Dhabi. "C'était totalement nouveau pour moi", a-t-il déclaré. « Et c’est la différence qui m’a aidé à surmonter mes défis. Ils m’ont aidé à sortir de ma zone de confort et à poursuivre mes objectifs avec une vision rafraîchie et renouvelée. Et plus important encore, le sport m'a aidé, le sport m'a aidé à changer et à transformer ma vie de demandeur d'asile anxieux et traumatisé à celle de tout premier conseiller de la plateforme pour les réfugiés de Special Olympics. […] Mais si nous n'investissons pas, si nous ne collaborons pas, si nous ne sensibilisons pas, si nous n'appliquons pas une approche égalitaire, alors le sport a échoué.»

Un large éventail d’acteurs ont ensuite pris la parole, partageant leurs propres engagements. Ils représentaient des gouvernements, des organisations intergouvernementales, des ONG, des universités et des fédérations sportives. Vous trouverez ci-dessous quelques exemples d'engagements.

Gouvernement de Colombie (représenté par Elizabeth Taylor Jay) :

  • Création d'espaces sûrs appelés « maisons de loisirs », où 4 000 enfants et jeunes âgés de 6 à 17 ans participent à des activités sportives et éducatives, transformant leur temps libre en expériences significatives.
  • Favoriser les partenariats internationaux pour transformer ces maisons en « maisons de la paix », promouvant la coexistence pacifique à travers le sport, la culture et le renforcement de la mémoire.
  • Promouvoir la diplomatie à travers le sport et la culture comme moyen de réconciliation, d’inclusion sociale, de dialogue interculturel et de coexistence pacifique.

Comité international paralympique (Kristina Molloy) :

  • Travailler avec le vaste réseau de membres de l'organisation, notamment des fédérations sportives et des comités nationaux paralympiques de 183 pays, pour promouvoir et faciliter l'accès au sport inclusif pour les réfugiés et les personnes déplacées handicapées.
  • Diriger et soutenir le parcours des athlètes réfugiés pour qu’ils participent aux Jeux paralympiques.
  • Soutenez l'équipe de réfugiés pour les prochains Jeux Paralympiques de 2024 (en partenariat avec le gouvernement français et Airbnb).

Tambai Zimbabwe (Martin Dururu) :

  • Mettre en œuvre des activités sportives pour l’inclusion, la transformation et l’autonomisation, impliquant à la fois les réfugiés et les participants de la communauté d’accueil.
  • Rénover les installations sportives existantes et nouvelles, fournir des équipements sportifs et des transports, participer à des activités nationales et internationales, offrir des parcours aux participants talentueux et travailler de manière responsable.
  • Compléter les efforts du gouvernement du Zimbabwe et collaborer avec les organismes sportifs, les réfugiés et d'autres parties prenantes.

Université allemande du sport (Sally-Ann Jennifer Fischer) :

  • Accroître les efforts pour explorer le rôle du sport dans le contexte des réfugiés grâce à des recherches participatives dans lesquelles nous valorisons les contributions et le point de vue des réfugiés et des personnes déplacées.
  • Organiser davantage d'activités pédagogiques abordant le rôle du sport dans le contexte des réfugiés, engageant ainsi activement les étudiants sur cette question.
  • Diffuser la recherche, notamment en mettant en place des activités de partage des connaissances dans la communauté mondiale du sport pour le développement, ainsi qu'en impliquant le réseau universitaire plus large de l'université et en les encourageant à faire de même.

UNESCO (Ana Luiza Thompson-Flores) :

  • Travailler avec les secteurs public et privé pour développer des programmes concrets visant à intégrer des approches inclusives dans la conception des politiques et des programmes.
  • Organiser une course Fit for Life pour l'égalité des sexes, en impliquant les communautés de réfugiés, l'industrie du sport et d'autres acteurs ; cela contribuera à mobiliser des fonds pour l’inclusion et l’autonomisation des femmes réfugiées à travers et au sein du sport.
  • Renforcer la base de données probantes sur l’inclusion sociale en collectant des données dans le cadre d’une enquête sportive mondiale unique sur les politiques, stratégies, plans d’action et lignes directrices gouvernementaux actuels qui facilitent l’accès et la participation des réfugiés au sport.

Et maintenant?

Les organisations sportives du monde entier ont encore la possibilité de soumettre des engagements en faveur de l'engagement multipartite sur le sport pour l'inclusion et la protection et de rejoindre la Coalition pour le sport pour les réfugiés . Cet engagement représente une perspective renouvelée sur les nombreuses façons dont le sport peut contribuer à améliorer la vie des réfugiés et des communautés qui les accueillent, en s'appuyant sur l'engagement sportif lancé lors du premier GRF en 2019.

Développé par un groupe de référence multipartite du secteur du sport et au-delà, cet engagement repose sur une conviction partagée et des preuves concrètes selon lesquelles le sport peut apporter une contribution substantielle à un avenir meilleur pour les réfugiés. Soumettre des engagements vous offrira également de la visibilité et des opportunités de réseautage, en étant membre de la Coalition Sport pour les Réfugiés.

Pour plus d’informations sur le Sport Pledge et sur la façon dont vous pouvez soumettre des engagements, veuillez lire la note d’orientation :

Auteurs

Operating Team
sportanddev

Étiquettes

Pays
Colombie
Région
Amérique latine et Caraïbes
Toutes les régions
Sport
Tous les sports
Objectifs de développement durable
10 – Inégalités réduites
4 – Une éducation de qualité
Groupe ciblé
Personnes déplacées

Articles associés

Inspire Inclusion

Inspirer l'inclusion : célébrer la Journée internationale de la femme dans les zones rurales de l'Andhra Pradesh à travers le sport

Kailas Khanna K R
https://www.sportanddev.org/fr/dernier-contenu/nouvelles/inspirer-linclusion%C2%A0-c%C3%A9l%C3%A9brer-la-journ%C3%A9e-internationale-de-la-femme-dans
 
The URL has been copied
Photograph of participants at the badminton outreach event in Ogoja

Entraînement de badminton pour les personnes déplacées organisé à Ogoja, Nigeria

https://www.sportanddev.org/fr/dernier-contenu/nouvelles/entra%C3%AEnement-de-badminton-pour-les-personnes-d%C3%A9plac%C3%A9es-organis%C3%A9-%C3%A0-ogoja
 
The URL has been copied
FFH

Football for Humanity : Mettre fin à la confusion sur les « migrants », la santé mentale et nos combats quotidiens

Christopher Thomas
https://www.sportanddev.org/fr/derni%C3%A8res/actualit%C3%A9s/football-pour-l%27humanit%C3%A9-mettre-fin-%C3%A0-la-confusion-sur-la-sant%C3%A9-mentale-des-migrants-et-notre-quotidien
 
The URL has been copied
sport migrants

Comment favoriser l’inclusion des personnes migrantes dans et par le sport ?

Claire Smagghe
https://www.sportanddev.org/fr/dernier-contenu/nouvelles/comment-favoriser-l%E2%80%99inclusion-des-personnes-migrantes-dans-et-par-le
 
The URL has been copied