Lier le sport et la paix – appel à la prudence

Lier le sport et la paix – appel à la prudence

Des recherches et des expériences pratiques quant à l’utilisation du sport dans le processus de paix mettent en garde contre toute tentative de simplisme lorsqu'il s'agit de développer des interventions sportives dans des situations post-conflictuelles.

De nombreuses expériences pratiques démontrent qu'il est nécessaire de prendre en compte le contexte dans son ensemble, afin d’établir une stabilité et une paix durables dans les communautés et les pays confrontés à des conflits. Une approche holistique peut dès lors prendre en compte les contextes politique, économique et socio-culturel. Le sport doit être considéré comme une composante - parmi d'autres - de cette approche.

Promouvoir le sport comme un outil contribuant aux processus de paix peut paraître surprenant au regard du phénomène de hooliganisme qui touche, en particulier, le football. Cependant, la violence de certains supporters ne peut s’expliquer qu'uniquement par la variable sportive.

Les recherches ont montré que le hooliganisme est un phénomène périphérique au jeu. En effet, il est enraciné davantage dans la nature des changements qu’a subi la société post-industrielle et n'est donc pas lié uniquement au sport en tant que tel. Néanmoins, ceci permet de garder un esprit critique sur le sport et ses effets - qu’ils soient positifs ou négatifs - en fonction des différents modes de mise en œuvre.

E-Newsletter subscribe