Le travail des enfants dans le sport

Le travail des enfants dans le sport

Dans les années 1990, le travail des enfants pour le sport a attiré une attention particulière, notamment suite à une vaste couverture médiatique qui a mis le doigt sur les conditions de fabrication de certains équipements sportifs. En effet, des usines employaient des enfants mineurs dans différents pays, en leur donnant un salaire bien en dessous du minimum requis pour la fabrication de ballons, de chaussures, etc. Ces révélations ont été particulièrement néfastes pour l'industrie des articles de sport en raison des condamnations mettant en avant que les enfants qui fabriquent ces équipements n’auront jamais la chance de les utiliser.

De fait, l'expérience montre que les enfants courent le risque d'être exploités, non pas uniquement dans les structures sportives, mais également au sein de l'industrie du sport qui demeure extrêmement peu réglementée.

L'utilisation des enfants ouvriers dans l'industrie du sport a été une préoccupation des filiales internationales et plus encore au sein des usines de fabrications ou de sous-traitants locaux. Un groupe de travail, s’étant penché sur les processus de fabrication des ballons de football, a rédigé une évaluation sur l’étendue du travail des enfants dans cette industrie. Des négociations entre l'OIT et les producteurs (sous-traitants) au Pakistan ont débouché sur la mise en place d’un vaste programme industriel dans l'objectif d'éliminer toute forme de travail chez les enfants dans la fabrication de ballons de football. En 1997, un Code de conduite mondial pour les pratiques commerciales qui traite des conditions de travail dans les usines à l'étranger a été élaboré.