You are here

Considérations socio-économiques

Considérations socio-économiques

Dans beaucoup de pays en voie de développement, subvenir aux besoins fondamentaux (nourriture, refuge, etc.) est une tâche quotidienne qui occupe la majeure partie de temps. La plupart des gens ne peuvent donc pas s’offrir le luxe de penser à une activité récréative. Dans la plupart des cas, le travail relatif à la nourriture et au soin de la famille, effectué par les femmes et les filles à la maison, n'est pas considéré comme "productif" parce qu'il ne génère pas de revenu direct. Cela implique que les femmes et les filles n'ont pas autant besoin de temps libre et récréatif que les hommes et les garçons. Dans de tels contextes, il est important de définir dans quelles mesures les femmes et les filles ont le temps et les moyens de participer aux activités sportives.

Dans les pays en voie de développement, le manque de temps et la division du travail entre les hommes et les femmes pourraient empêcher les femmes et les filles de participer à des activités sociales, notamment le sport, hors de la maison. Au début du 20e siècle, en Europe de l'Ouest, la plupart des femmes sportives faisaient partie des classes sociales les plus aisées qui avaient du temps libre.

E-Newsletter subscribe